📗 [Youtube, l’envers du dĂ©cor] Des amitiĂ©s « inoubliables »

Temps de lecture : 15 minutes

Lisez bien la présentation du contexte de cette série avant de commencer.

Soyons clairs : Ecrire tout cela me pĂšse. Ce n’est pas agrĂ©able de se replonger dans les innombrables dramas et autres souvenirs glauques du milieu. Je le fais pour extĂ©rioriser, je n’ai aucune envie de m’aigrir en gardant tout cela pour moi Et enfin, idĂ©alement pour partager. Si ne serait-ce qu’une personne, grĂące Ă  ce partage d’expĂ©rience, parvient Ă  Ă©viter des situations misĂ©rables, alors j’aurais atteint vĂ©ritablement mon objectif.

Un peu de contexte tout d’abord, nĂ©cessaire pour mieux apprĂ©hender la suite. J’ai aujourd’hui 33 ans, en couple, et l’amitiĂ©, la vraie, cela fait longtemps que je sais ce que c’est. J’ai la chance et le privilĂšge d’ĂȘtre bien entourĂ©; certains de mes amis me sont proches depuis plus de 20 ans, et je suis reconnaissant Ă  la vie de m’avoir fait croiser le chemin de nombreuses personnes qui l’Ă©gayent aujourd’hui. Ceux qui me connaissent savent que je passe bien trop de temps au tĂ©lĂ©phone pour parler avec tout un tas de gens, aussi mĂȘme s’il m’arrive parfois de manquer de temps pour pouvoir profiter de tous, je n’oublie jamais ce que les gens ont fait pour moi.

C’est donc parce que j’ai la chance de connaĂźtre autre chose que j’ai le recul pour vous parler aujourd’hui de ces amitiĂ©s « inoubliables » qu’on a sur Internet 🙂 !

D’abord les Youtubeurs. Sont-ils seulement vraiment amis ? Ou seulement collĂšgues ? Ou est-ce un panier de crabes oĂč tout le monde se sert de tout le monde ?

C’est un peu des 3 Ă  la fois.

Il y a plusieurs types de relations entre crĂ©ateurs dans ce milieu. Dans les relations « hiĂ©rarchisĂ©es », on a une personnalitĂ© connue et des gens qui l’entourent. La plupart sont lĂ  pour profiter de sa visibilitĂ©. J’ai connu des Youtubeurs qui ayant vu leur carriĂšre dĂ©coller se sont rapidement retrouvĂ©s entourĂ©s d’opportunistes de la pire espĂšce. Le genre qui ne disent que ce qu’on a envie d’entendre. Et c’est lĂ  tout le problĂšme.

J’ai souvent dit « la diffĂ©rence entre un pote et un vĂ©ritable ami, c’est que le premier te dit ce que tu veux entendre, quand le second te fait te remettre en question« . J’adhĂšre Ă  cette logique. Seulement il faut bien reconnaĂźtre que les relations en ligne sont souvent sensibles, or j’ai eu ce choix malheureux que de vouloir ĂȘtre sincĂšre en amitiĂ© lĂ -dedans. Et donc dire franchement les choses, en bien comme en mal. C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire dans ce milieu. Trop naĂŻf, j’ai peut-ĂȘtre parfois nĂ©gligĂ© l’aspect « il ne faut pas aider quelqu’un qui ne veut pas ĂȘtre aidé« .

Sur ce point je plaide coupable. J’ai essayĂ© de traiter mes amitiĂ©s en ligne dans le milieu de la mĂȘme maniĂšre que mes amis de 20 ans IRL. GrossiĂšre erreur.

Les susceptibilitĂ©s que j’ai rencontrĂ©es ont Ă©tĂ© parfois d’une violence incroyable pour des broutilles, et j’aurais des anecdotes Ă  n’en plus finir.

Une fois par exemple j’ai eu le malheur d’essayer d’expliquer Ă  un auteur de fanfic que son travail serait peut-ĂȘtre plus mis en valeur s’il se basait sur son propre univers plutĂŽt que d’en reprendre un existant. C’est un point qui se discute volontiers, mais ça l’a mis dans un tel Ă©tat de rage que j’ai eu droit mĂȘme des annĂ©es plus tard Ă  un dĂ©ferlement de haine et de violence malsain. Oui, juste pour ça, oui. J’ai eu la mĂȘme le jour oĂč on m’ a demandĂ© « tu penses quoi de ma coiffure » « franchement ? » « oui franchement » « j’suis pas fan ». Et voilĂ , bim « pervers narcissique manipulateur » qui « aime faire souffrir les gens ». Ben voyons 😛

Le problĂšme avec les gens qui ne comprennent pas le concept rĂ©el d’amitiĂ©, c’est qu’ils peuvent ĂȘtre trĂšs isolĂ©s IRL et donc… Se retrouver en ligne. Et il y en a DES MASSES. Telles des grappes qui crĂ©ent leur propre milieu avec leurs propres valeurs (terreau idĂ©al de caricatures de sjw dont nous parlerons plus tard).

Et voilĂ , ainsi j’ai Ă©voluĂ© des annĂ©es dans un milieu avec mes pauvres valeurs de franchise et de rĂ©ciprocitĂ©, totalement inverses Ă  ce qui y marche le mieux. La cible ambulante, on pourrait facilement en rire, d’ailleurs ne vous en privez pas. Ce cĂŽtĂ© « Zorro », Ă  vouloir aider etc. Mais on n’est pas dans un film 😛

Un jour un youtubeur (trĂšs connu) me croise en convention. Il me demande si j’aime sincĂšrement ses vidĂ©os. Je lui rĂ©ponds, toujours dans cette confondante naĂŻvetĂ© : « je suis pas fan, par contre je t’apprĂ©cie en tant que personne, clairement ». Inutile de vous dire qu’il a tout de suite Ă©tĂ© touchĂ© par mon honnĂȘtetĂ© rafraichissante dans ce milieu de faux-semblants, et nous sommes restĂ©s proches longtemps dans une amitiĂ© indĂ©fectible ne m’a plus jamais adressĂ© la parole.

Par la force des choses, plus on est connu dans ce milieu, plus les opportunistes et hypocrites vous entourent, c’est inĂ©luctable et parfaitement logique et comprĂ©hensible.

De fait, plus on est connu, plus on est entourĂ© d’une « cour« . Et cela monte la tĂȘte Ă  n’importe qui. Moi-mĂȘme j’ai sans doute cĂ©dĂ© Ă  toute cette dĂ©fĂ©rence non mĂ©ritĂ©e, Ă  oublier que tout bon flatteur vit aux dĂ©pens de celui qui l’Ă©coute. On finit par se prendre pour plus talentueux qu’on ne l’est. Mais hey, on parle juste de petites vidĂ©os sur internet…

C’est un peu comme cet autre youtubeur ultra-connu, que je connaissais; un jour en convention on se voit il me dit « viens on se fait la bise ». Or mon Ă©ducation m’empĂȘchant de faire la bise aux garçons (je ne le fais mĂȘme pas Ă  mon propre frĂšre), je dĂ©cline poliment en souriant, « non merci, je ne fais pas la bise aux garçons », et lui tend la main. Devant tous ses fans qui attendaient en rangs serrĂ©s pour glaner un autographe. LĂ  aussi, inutile de dire qu’il ne m’a plus jamais adressĂ© la parole depuis. Il y a des gens Ă  qui on ne peut jamais dire non dans ce milieu. La moindre erreur pourra vous coĂ»ter de sombres ragots pour des annĂ©es. Et des erreurs de ce niveau, je vous le confesse j’en ai fait beaucoup ! Jamais rien de grave, mais suffisamment pour froisser ces Seigneuries, de niveaux divers, et ainsi se forger une rĂ©putation dans une sphĂšre oĂč en plus j’avais le malheur d’entreprendre..

J’insiste sur un point : J’essaye d’ĂȘtre franc, jamais agressif ni irrespectueux, cela va sans dire. Mais j’avais fini par cĂ©der Ă  un minimum d’hypocrisie sans quoi ce serait drama tous les jours… Au moins aujourd’hui, depuis qu’on a sali profondĂ©ment mon image de la pire des maniĂšres, je suis dans une franchise totale, plus aucun avenir dans le milieu donc plus aucune raison de composer avec des boulets. Quelque part, il y a lĂ  une forme de libĂ©ration. D’ailleurs, j’ajoute que sur le nombre de youtubeurs que j’ai frĂ©quentĂ©, dĂšs que mon image a pris un coup ils m’ont quasiment tous ghostĂ©, dĂ©sabonnĂ©s, voire bloquĂ©. Des gens avec qui je n’avais pourtant eu que des interactions positives ou neutres. Encourageant 😛 !

D’un autre point de vue, vous comprendrez aisĂ©ment que si un gros youtubeur a d’une part sa « cour » qui le flatte et que tu arrives sans tout ce jeu d’apparences et de faux-semblants, tu fais tĂąche. Je n’ai jamais totalement pu m’adapter et m’intĂ©grer dans ce milieu notamment Ă  cause de ça.

C’est vrai, plutĂŽt que d’Ă©crire ce pavĂ© j’aurais pu me contenter de dire « le milieu est trĂšs hypocrite ». LĂ , vous avez le dĂ©tail de ce constat.

Je vous raconte tout ça pour que vous compreniez que le milieu est Ă©touffant. Il faut sans cesse s’impliquer et adhĂ©rer presque aveuglĂ©ment Ă  toutes les valeurs, tous les dĂ©lires, sous peine d’ĂȘtre ostracisĂ©. Ce qui dans la plupart de cas se traduit simplement par une hypocrisie omniprĂ©sente.

AprĂšs il y a Ă©videmment d’autres types de relations, non-hiĂ©rarchisĂ©es. LĂ , les youtubeurs sont de niveau plus ou moins Ă©quivalent, et les amitiĂ©s agrĂ©ables y sont aussi courantes… Que les trahisons. Rien ne lie plus les gens ensemble qu’un ennemi commun, et c’est encore plus vrai ici !

Si vous saviez le nombre de fois oĂč j’ai vu des cercles de youtubeurs en train de mĂ©dire sur quelqu’un ! Et au moins une fois sur deux, c’Ă©tait quelqu’un qu’ils connaissaient !

Ce milieu est pesant. Ces mentalitĂ©s expliquent pourquoi il n’est pas si facile d’ĂȘtre heureux sur Youtube mĂȘme si la chaine marche trĂšs bien. Les gens n’y sont pas toujours fiables, on est toujours exposĂ©, et surtout on fini par ne plus penser qu’Ă  son travail, qu’Ă  ses relations de travail, Ă  ne plus frĂ©quenter que des youtubeurs, ou des fans ou des gens du milieu. Cela peut vite devenir Ă©touffant. Et soyez assurĂ©s que tout ce beau monde est rarement aussi fun en privĂ© qu’en public.

Tout ce que je dis lĂ  n’est pas nĂ©cessairement propre au milieu Youtube; c’est dans la nature humaine de faire jeu des relations en sociĂ©tĂ©. Mais tout de mĂȘme. S’adapter je comprends. En abuser c’est tout autre chose. Il m’est arrivĂ© de voir (et pas qu’une fois), des gens draguer avec application des « stars » du clic, pour leur profondeur, leur gentillesse, leur droiture, leur incroyable originalitĂ©, leur visibilitĂ©.

Comment puis-je l’affirmer ? Parce que j’ai vu les mĂȘmes draguer avec la mĂȘme application d’autres gens ayant pour seul point commun la visibilitĂ© en ligne. Parce que j’ai parlĂ© Ă  des gens qui ont reconnu Ă  demi-mots n’ĂȘtre sorti avec untel ou untel que pour la visibilitĂ©. Parce que j’en ai vu essayer de draguer patiemment chaque membre d’un groupe dans l’espoir d’en trouver un ou une qui cĂšde. Il y a mĂȘme eu un cas oĂč la personne concernĂ©e Ă©tait homosexuelle (notez que j’ai bien dit homosexuel, et non bisexuel) qui est sorti avec une personne du sexe opposĂ© pendant longtemps afin de se faire connaĂźtre et l’a larguĂ© aprĂšs. Vous me direz « oui mais on peut pas savoir on est pas dans leur couple ». Non c’est vrai, mais moi j’Ă©tais en convention et ce genre de personnes je les voyais bien rejouer le mĂȘme cirque au prochain sur la liste, croyez-moi c’est sans Ă©quivoque. L’industrialisation de « l’amour » comme tremplin pour la rĂ©ussite, une histoire vieille comme le monde. Et pourtant ! Les fans trouvent les couples comme ça mignons 😛 En mĂȘme temps on ne peut toujours diffĂ©rencier de l’extĂ©rieur les arrivistes Ă  la Bel-Ami des amours sincĂšres… Mais il est bon de savoir que ça existe.

A prĂ©sent parlons un peu de ces relations en elle-mĂȘmes. Dans le milieu, on se fait d’incroyables crasses. Surtout entre « amis ». Dans ce milieu je ne crois avoir jamais vu une personne qui ne soit pas venue se plaindre Ă  moi d’un « ami » dans son dos. Parfois dans des termes graves. J’ai passĂ© littĂ©ralement des annĂ©es Ă  Ă©couter des gens se plaindre les uns des autres par derriĂšre, quels que soient leurs statuts, voire essayer de me monter contre x ou y… Et parfois, un ou une venait se plaindre, alors j’allais discuter avec la personne visĂ©e, et je me faisais encore plus dĂ©tester 😛

Tout ça ne m’est jamais arrivĂ© que sur Internet. Dans tous mes autres boulots, dans toutes les Ă©coles, fac, clubs que j’ai frĂ©quentĂ©s, je n’ai jamais eu de tels dramas Ă  une telle frĂ©quence et dans de telles proportions. En fait je n’ai presque jamais eu de dramas tout court en-dehors de ce milieu bizarre qu’est le Youtube Game.

Si encore j’avais eu des problĂšmes toute ma vie, peut-ĂȘtre alors serait-ce moi le problĂšme ? Mais mĂȘme pas, c’est le jour et la nuit. J’ai d’un cĂŽtĂ© un ami de 20 ans qui choisit mon prĂ©nom pour son fils, et de l’autre de la haine basĂ©e sur des chamailleries incroyables. C’est de la folie ! Et je parle de mon expĂ©rience, mais je ne suis pas le seul Ă  faire ce constat, c’est ça que je veux que vous voyez. Ce milieu n’est pas normal.

Encore une anecdote ?

Un collĂšgue, comme j’en ai eu des dizaines sur plusieurs annĂ©es de collectifs divers, s’amusait sur son compte privĂ© twitter Ă  se moquer de ses autres collĂšgues pour amuser ses potes. Il partageait des infos sur leur vie privĂ©e, se moquait de leur cĂ©libat etc… Mais par-devant, tout mielleux, grandes embrassades etc. Un jour, un autre collĂšgue youtubeur a eu accĂšs Ă  ce twitter privĂ©, et m’en a fait part alors que je dirigeais le collectif. Evidemment, la manƓuvre avait pour but de faire virer l’autre, mais le reste des gens Ă©tant maintenant au courant, le type en question n’a eu d’autre choix que de partir. Le collĂšgue indĂ©licat n’a jamais su qui l’avait trahi (je n’ai pas pour principe de dĂ©noncer).

Evidemment, l’histoire a Ă©tĂ© totalement oubliĂ©e et rĂ©Ă©crite par la suite, on a vu les 2 protagonistes s’amuser ensemble, prendre des photos etc… C’est beau ! Inutile de vous dire que ce qui les a rapprochĂ© c’est Ă  la fois manifestement de graves troubles de la mĂ©moire mais aussi le fait de m’avoir en « ennemi » commun. Oui, ce milieu c’est un peu Game of Throne, mais sans Throne. Juste de la visibilitĂ© et des histoires de gamins dignes d’une cour de collĂšge.

Ce qui m’amĂšne Ă  une autre anecdote :

J’avais liĂ© une amitiĂ© (enfin je le croyais) avec une fan, qui Ă©tait amie avec un youtubeur que nous connaissions tous les deux. Nous nous Ă©tions bien entendus et avons passĂ© des soirĂ©es entiĂšres Ă  discuter. Elle me racontait sa vie et me confiait ses problĂšmes personnels, j’avais l’impression d’ĂȘtre utile (j’ai honte de la bĂȘtise avec le recul). LĂ  je l’entendais mĂ©dire sur son « ami » youtubeur. A un moment elle me sort « oui il est paumĂ© il fait plein de conneries avec les gens, d’ailleurs si un jour les dossiers sortent je ne le dĂ©fendrais pas, en tout cas pas publiquement » C’est lĂ  que je me suis fait la rĂ©flexion « purĂ©e, quelle ‘amie’ en carton celle-lĂ , le pauvre » ! J’aurais dĂ» me mĂ©fier; Ă  peine lui avais-je confiĂ© le moindre doute que je pouvais avoir sur son ami, qu’elle s’est aussitĂŽt empressĂ©e d’aller le voir pour lui raconter que je ne disais que du mal de lui dans son dos. Evidemment, inutile de vous dire qu’il l’a crue elle, et que je me suis fait dĂ©tester. Pour changer :P. Vous voyez un peu le genre d’histoire et de personnalitĂ© ? Je vous rassure, cette fan a connu quelques dĂ©boires et a su depuis se remettre en question continuĂ© Ă  manipuler son monde et acquis une petite notoriĂ©tĂ© oĂč ses fans l’adorent et la trouvent tellement gentille sincĂšre et mignonne. Mais bon elle parle de sa dĂ©pression alors elle ne peut qu’ĂȘtre une victime, la dĂ©pression ne touche que des anges c’est bien connu 😛 (d’ailleurs utiliser la dĂ©pression comme bouclier universel est une tendance tristement rĂ©pandue chez un certain type de personnes).

Les Youtubeurs ne se rendent mĂȘme pas toujours compte qu’on profite d’eux. J’en ai connu un par exemple qui n’est entourĂ© strictement que de profiteurs et d’opportunistes du niveau de la personne que je viens de dĂ©crire, car ses critĂšres d’amitiĂ©s sont « il est marrant » « on aime les mĂȘmes choses » et « il ne me critique jamais« . Et qui ne met donc dans son cercle d’amis que des gens qui sont fans et ne le critiquent jamais. Le jour oĂč il ouvrira les yeux ça sera terrible, il me fait grand peine. Mais n’essayez jamais de les alerter lĂ -dessus, vous avez vu comment ça a fini pour moi 😛

« OUUIIN IL ESSAYE DE ME MONTER CONTRE MES VRAIS AMIS !!!! » 😛 #CausePerdue

Toujours dans le registre des anecdotes, une « amie » qui allait disliker systĂ©matiquement toutes mes vidĂ©os. Quand je l’ai appris, je lui ai demandĂ© pourquoi, et si elle pouvait arrĂȘter… RĂ©ponse : « nan c ma libertĂ© dexpression jai le droi de pa aimé ». Quelle amie en or vous en conviendrez 😉 ! Je m’en suis donc progressivement Ă©loignĂ©. Ce qu’elle a Ă©videmment trĂšs mal vĂ©cu : « nan mais Thomas il approche les gens juste pour s’en servir et aprĂšs il les jette quand il a plus besoin d’eux » ! ouais voilĂ , ça doit ĂȘtre ça ouais… Ce ne serait surtout pas parce que je me rends compte que la personne est malsaine :P.

Plus tard, je découvre que cette amie fait des tweets médisants sur mon compte. Tout en venant me saluer, grand sourire aux lÚvres, en convention. Deux questions :

  • Comment peut-elle croire que je n’ai pas eu vent des saloperies qu’elle balance sur moi publiquement sur Twitter ?
  • Est-elle donc atteinte d’une tumeur ou autre atrophie du cerveau l’empĂȘchant de simplement passer Ă  autre chose plutĂŽt que de passer son temps Ă  mĂ©dire sur mon compte mĂȘme des mois plus tard ?

C’est donc tout naturellement que la derniĂšre fois que cette personne est venue me saluer Ă  Japan Expo, je l’ai envoyĂ©e balader en lui disant ĂȘtre trop occupĂ©. En rĂ©action, elle part en baissant les yeux mais en levant les bras, choquĂ©e « OK…….. »

C’est quoi ces gens ? Je comprends pas, j’ai jamais compris.

J’ai aussi cet « ami » youtubeur gĂ©nial, qui dĂšs qu’on parlait politique (calmement et sur rien de sĂ©rieux, j’insiste lĂ -dessus) sautait directement au plafond en ces termes: « MAIS FERME TA P**** DE GUEULE » !!!

Ou une autre qui arrive en retard au restaurant. Tout le monde avait commandĂ© une pizza, sauf moi qui avait pris un steak frites. Elle arrive, voit que je lui ai commandĂ© sa pizza et me remercie chaleureusement m’engueule sans transition « Quoi ?? Mais pourtant tu sais que je dĂ©teste les pizza tu te fous de moi?? ». J’ai donc simplement Ă©changĂ© nos assiettes sans rien dire, mĂȘme si moi je n’avais pas du tout envie de pizza. Evidemment sans jamais recevoir le moindre remerciement

Ou encore cet ami d’un collĂšgue youtuber qui « adorait mon travail et tenait absolument Ă  me parler ». Ok, on se donne rendez-vous sur Skype Ă  l’oral. Et lĂ  il me raconte sa vie, qu’il veut faire dessinateur de bd etc… Et me demande de contacter un youbeur hyper connu que je connaissais, car il veut faire une bd sur lui et c’est mĂȘme son « seul espoir d’avenir ». Un peu dĂ©sarçonnĂ© par cette approche et cette demande incongrue, je lui explique que je ne vais pas aller le dĂ©ranger, ne connaissant absolument pas la personne, qui du coup ne me contactait que pour que je fasse sa pub. Je me souviens encore de la rĂ©action : « QUOI ?? TU REFUSES DE FAIRE PRESSION SUR CE YOUTUBEUR ALORS QUE TOUT MON AVENIR EST EN JEU ??? MAIS CA TE COUTERAIT RIEN !!! (*crise de larmes*) »… Ça peut paraĂźtre exagĂ©rĂ©, mais ça c’est passĂ© exactement comme ça. Apparemment je n’avais juste pas le droit de refuser sa demande…

Ou encore cet « ami » chez qui je viens passer la soirĂ©e, pas de place pour me garer il sort et m’indique un stationnement interdit « vas-y tinkiete les voisins disent jamais rien tout mes potes font comme ça ». Inquiet, je lui demande « tu es sĂ»r ? Faudrait pas que ma voiture finisse Ă  la fourriĂšre »; « OUAIS OUAIS TKT PAS DE PROBLÈME AU PIRE JE PAYE L’AMENDE ET TOUT PROMIS TINKIETE FAIS MOI CONFIANCE ». Evidemment, la voiture a fini a la fourriĂšre. Et quand j’ai demandĂ© s’il comptait respecter sa promesse de payer l’amende « OUAIS OUAIS PAS DPROBLEME MAIS EUH G RIEN SUR MOI LA ». Chez moi la parole c’est important. Il est Ă©vident que s’il ne m’avait incitĂ© Ă  me garer lĂ  en me promettant de payer l’Ă©ventuelle amende je n’aurais jamais rien demandĂ©. Mais comprĂ©hensif je finis au bout de plusieurs mois par lui dire qu’il peut me signer une simple reconnaissance de dette, je ne suis pas pressĂ©. Les mois qui suivirent j’ai eu droit Ă  50 nuances d’excuses : « TKT JTE LE FAIS LA SEMAINE PROCHAINE LÀ J’AI PAS DE PAPIER » / « J’AI PLUS D ENCRE » / « J’AI PLUS D’IMPRIMANTE » / « JE SUIS PAS CHEZ MOI » / « J’AI UNE PANNE SUR MON ORDI », etc, j’ai encore tous les messages… J’ai fini par laisser tomber…

C’est ça que j’ai dĂ» supporter pendant des annĂ©es dans ce milieu.

Et je veux que ça sorte. Je veux qu’on arrĂȘte de croire qu’Internet nous met forcĂ©ment en relation avec des gens intĂ©ressants et enrichissants. Il y a aussi beaucoup de gens malsains, qui s’y regroupent de telle maniĂšre que c’est toi qui finit par te croire anormal.

Et tout ça ce ne sont que quelques exemples. Des coups tordus, il y en a tous les jours. Et des gens tordus, plus encore. J’en ai eu qui par-devant disaient « oui je t’adore olala t’es trop super je veux trop rejoindre ton truc » et qu’on surprenait Ă  dire par derriĂšre « ouais j’y suis allĂ© parce que j’ai vu de la lumiĂšre clindoeil« . Et ça donne des leçons de morale…

Tout cela a rĂ©sultĂ© en un sentiment profond de solitude, qui ne faisait que croĂźtre et que je ne comprenais pas. Comment pouvais-je ĂȘtre entourĂ© « d’amis » tout en ressentant une puissante solitude en permanence ? Ce n’est que plus tard, quand j’ai dĂ» prendre mes distances avec ce milieu que j’ai compris. Je n’y avais vraiment pas beaucoup d’amis. Les faux semblants avaient pris le dessus. En 2016-2017, je faisais souvent des conventions, j’Ă©tais entourĂ©, sollicitĂ©, etc, et pourtant malheureux comme les pierres. C’est aussi pour ça que j’ai progressivement cherchĂ© Ă  m’Ă©loigner de tout ça et tracer ma propre voie, ma propre chaine.

Quand j’ai subi l’affaire de calomnie voxmenteurs, j’ai pris tellement de haine, que j’ai pensĂ© Ă  en finir. Et tandis que je ruminais de sombres pensĂ©es, j’ai revu tous ces gens sur les rĂ©seaux, beaucoup de ces « amis » qui pourtant n’avaient rien Ă  voir avec l’affaire, se marrer. Rire de moi littĂ©ralement. Rire de mon Ă©ventuel suicide. Je peux vous dire une chose : Ces gens la n’ont aucune valeur morale. Ils ne mĂ©ritent aucune attention, aucun Ă©gard, rien. Quand tu pousses quelqu’un au suicide et que ça te fait rire, quelle valeur penses-tu avoir ? Et ce sont les mĂȘmes qui vont faire des leçons de morale Ă  tout va. Faites attention Ă  vous, ça peut aussi vous arriver un jour. Ces gens-lĂ , il faut juste les reconnaĂźtre, et les fuir. C’est pour ça que j’Ă©cris tout ça. Il y a malheureusement des profils de personnes avec lesquels s’investir est une totale perte de temps. J’ai payĂ© cher cette leçon.

Mais j’aimerais finir sur une note positive. Car si je dĂ©nonce les mauvaises gens, je tiens aussi Ă  mettre en exergue les vertueux. Les hĂ©ros invisibles.

Tous ces gens qui, Ă  l’inverse, m’ont tendu la main. LĂ  je parle aussi de gens rencontrĂ©s sur Internet. Mais ceux-lĂ  sont plus rares.

Quand j’Ă©tais en convention, l’une a par exemple pris sur elle de rentrer tard pour m’aider Ă  ranger. Pour que je puisse rentrer chez moi car je m’Ă©tais retrouvĂ© seul.

Quand j’Ă©tais mal, une autre qui a immĂ©diatement pris sa voiture et fait une route bien longue pour me rejoindre.

Quand j’avais des difficultĂ©s financiĂšres, un qui a pu m’aider sans mĂȘme me poser de questions (et que j’ai bien Ă©videmment remboursĂ©).

Quand on avait pourtant essayĂ© de la monter contre moi, une autre qui a dĂ©passĂ© son ressentiment pour venir me parler et s’expliquer, permettant ainsi de lever facilement les mensonges.

Mais surtout, toutes celles et ceux qui ont su braver la vague de haine quand on a cherché à me détruire. Imaginez un peu :

Une amie d’Internet avec qui je m’Ă©tais disputĂ©e. Nous ne nous parlions plus depuis trĂšs longtemps. Elle apprend d’ignobles accusations Ă  mon sujet et…. DĂ©cide de venir me soutenir.

Imaginez-vous la droiture de cette personne, imaginez ce qu’il faut comme spiritualitĂ© pour faire cette distinction malgrĂ© un ressentiment personnel et en pleine calomnie massive. On peut se disputer ou rompre avec quelqu’un, mais il faut rester correct. MĂȘme si elle m’en voulait, mĂȘme si elle ne m’apprĂ©ciait pas, elle a simplement refusĂ© de ne pas rĂ©agir face Ă  toute cette injustice.

Et elle n’a pas Ă©tĂ© seule Ă  agir ainsi.

Devant un tel comportement, je me sens humble, et profondĂ©ment honorĂ© d’avoir la chance de cĂŽtoyer de telles personnes. Ces gens-lĂ  sont proprement admirables. Car en venant me soutenir, en mettant de cĂŽtĂ© les diffĂ©rends pour quelque chose de plus grand, ils forcent le respect. D’autant plus qu’ils n’avaient aucun intĂȘrĂ©t Ă  le faire. Rien Ă  gagner et tout a perdre.

Je voulais finir sur cette note pour bien montrer qu’il n’y a pas que des ordures non plus dans ce milieu. Mais que les gens bien sont aussi rares que discrets. Car l’immense majoritĂ© des gens qui se sont conduits avec droiture, sans partir dans le lynchage idiot, sont invisibles. IntĂ©ressons-nous Ă  ces gens discrets, mais si essentiels. Ceux-lĂ , aucun rĂ©seau social, aucune convention ne les mettra jamais en avant. Et pourtant ils mĂ©ritent qu’on parle d’eux. VoilĂ  pourquoi je finis ces lignes non pas en parlant de ceux qui font toujours du drama, mais en donnant le mot de la fin Ă  ceux qui justement, n’en font jamais. Merci Ă  vous d’exister.

Vous pouvez apporter vos propres témoignages en commentaire; une seule rÚgle : anonymisez tout, soyez dignes, nous sommes là pour partager des expériences et non salir des gens.

Les faits prĂ©sentĂ©s ici sont bien rĂ©els. Mais pour respecter l’anonymat, les lieux, dates, et caractĂ©ristiques des personnes ont Ă©tĂ© changĂ©s.

Vous pourriez aussi aimer...

(31) Commentaires

  1. Kukirio

    Quel hasard… Hier j’en parlais Ă  un live de tout ça.
    Comme tu invites a témoigner, je vais en profiter.

    Je ne suis pas youtubeur mais une simple artiste qui, d’une part a « cotoyer » quelques youtubeurs en convention ou sur discord. Et ce que tu racontes, c’est exactement ce qui se passe dans ce milieu. Et a vrai dire, aussi dans le milieu artistique.

    J’ai commencĂ©e ma premiĂšre grosse convention avec des personnes rencontrĂ©s sur le net qui fesait la meme chose que moi. CompliquĂ© car par moment, on avait les memes motifs, mais on a reussi a se debrouiller sur 6mÂČ. MalgrĂ© tout, on voyait clairement que quelques personnes voulaient dĂ©jĂ  se sentir supĂ©rieur aux autres. A coup de « Regarde comme elle fait trop cher!!  » ou encore  » non mais tu as vu ce qu’elle fait? C’est ridicule  » et j’en passe. Beaucoup de choses dit sur les uns et les autres. Mais jamais en face Ă  face.

    Au fil du temps, des personnes se sont ajoutĂ©s a notre groupe. Nous avons mĂȘme crĂ©e un « collectif » pour s’entraider et partager des stands. Quelles erreurs. Au fil du temps, les relations se sont dĂ©gradĂ©s : entre jalousie, sentiment de supĂ©rioritĂ©, Ă©go mal placĂ©. A chaque fois a l’origine d’une mĂȘme personne. La mĂȘme personne qui c’est embrouillĂ© avec une autre car il n’a pas aimĂ© sa façon d’ĂȘtre a un salon, ensuite c’etait en privĂ©, contre une autre personne car  » tu trouves pas qu’on devrait l’ejecter? Il fait des conventions sans nous inviter!  » pour finir par  » Eh, toi, tu as piquĂ© une de mes idĂ©es!  » …

    En parlant de cette personne, il s’en prenait aux autres artistes. A toujours se sentir supĂ©rieur aux autres alors qu’il ne fesait pas mieux. Parfois mĂȘme il fesait ami-ami avec des orgas, et le hasard veut que les artistes qu’il n’aime pas se font ejecter des salons. Il voulait  » Ă©craser la concurrence « qu’il avait une longueur d’avance sur les autres blabla. Je me souviens encore de son message, lorsqu’on c’est pris la tĂȘte, « qu’un jour tout se paie » et qu’il serait prĂ©sent avec coca et pop-corn quand ca m’arrivera. Manque de bol, j’en ai fais une passion et un plaisir plutot qu’un travail car ca ne rapporte pas, lui en a fait son travail et sa boutique a fermĂ© (karma?) .

    Y a aussi les artistes qui, te demandent souvent de partager leurs contenus, tant que t’es « ami » ou en contact avec des youtubeurs. Et te ghost quand tu n’as plus le temps Ă  cause d’enchainement d’imprĂ©vu, de partager leurs contenus. Ou te vire de leurs vies sans mĂȘme t’expliquer pourquoi.

    Et cĂŽtĂ© youtubeur, c’est pire. Autant, avant je parlais du relationel entre artistes, un milieu ou l’on doit se soutenir vu la prĂ©caritĂ©, mais cĂŽtĂ© youtubeur, il peut aussi y avoir des manipulations complĂštement gerbante.

    Lorsque tu parlais des youtubeurs avec leur  » cour  » j’en ai pensĂ© a un immĂ©diatement qui avait literallement la sienne. Un ami et une ex-ami y Ă©tait, et c’etait absolument a gerber. Je ne suis jamais aller sur ce discord, mais pour avoir un peu cotoyĂ© les personnes, je sais ce qu’il en resortait. A la sortie d’hotel, ca parlait d’aller deglinguer des culs, si c’etait pas a l’accompagnateur ou l’accompagnatrice que des propositions salace Ă©taient faites. Dans les bars, cela mettait en avant leurs status de « youtubeurs » pour tenter d’avoir des consos gratuites. J’etais une pauvre fan naĂŻve, jusqu’au jour ou j’ai su que la personne que j’aimais bien suivre se foutais royallement de ses abonnĂ©s au point de les insulter hors-live ou entre amis. D’ailleurs, j’ai appris qu’une des filles de ce groupe a arrĂ©tĂ© tout contact avec eux car elle a Ă©tĂ© harcelĂ© par ces mĂȘmes personnes, parents inclus. Sympa pour des amis.

    Il y a aussi les youtubeurs qui, en live ou devant les abonnĂ©s prĂŽnent des messages louables mais, derriĂšres leurs Ă©crans ou en « off » n’appliquent mĂȘme pas leurs conseils. Voir pire. Comme un youtubeur se vantait entre pote de draguer de la minette, et lorsqu’il est visĂ© par #balancetonyoutuber il se met en off quelques semaines pour revenir l’air de rien, histoire que la grosse vague soit parti. Ou a l’inverse, des personnes jaloux/jalouses qui vont detourner des conversations pour nuire. Mais le pire est l’histoire de viol, de la part d’un youtubeur a une soirĂ©e que j’ai entendu. Vrai ou non, je n’etais pas la Ă  cette soirĂ©e mais la personne qui me l’a racontĂ© est quelqu’un de confiance qui ne m’a jamais déçu.

    Ce milieu est nefaste et ne vaut pas la peine de s’y intĂ©resser. On adule les youtubeurs alors que se sont des personnes qui ont sĂ» bien se montrer a la camĂ©ra. Leurs metiers, c’est leur image. Ils veulent qu’on les aime, pas qu’on les dĂ©teste. Ils se forcent a l’Ă©cran. Il vaut mieux s’investir dans ses amis IRL et ne pas chercher a rencontrer ses idoles. On est vite déçu.

    1. Thomas Cyrix

      Merci pour ce riche témoignage !
      « Nous avons mĂȘme crĂ©e un « collectif » pour s’entraider et partager des stands. Quelle erreur »
      Je me reconnais moi aussi dans ton tĂ©moignage 😛
      Plus sĂ©rieusement, je rejoins ta mentalitĂ© et ta conclusion. On est plus heureux dans une vraie vie irl sans dramas constants que dans cette espĂšce de cour de collĂšge gĂ©ante qu’est le milieu yt…

  2. Sinead

    Cet article me motive Ă  commenter.
    PlutĂŽt sur l’aspect humain dans sa gĂ©nĂ©ralitĂ© qui se relie d’une maniĂšre ou d’une autre Ă  youtube.

    En toute transparence, je dois avouer que j’ai beaucoup de mal Ă  entretenir de rĂ©elles amitiĂ© par mon passĂ© (plusieurs annĂ©es de harcĂšlement scolaire au collĂšge et lycĂ©e, entre autre). Pourtant, l’Etre Humain est social par nature, au moins un minimum, il a besoin d’interaction mĂȘme pour le plus misanthrope d’entre nous.

    Je me souviens de cette « amie » rencontrĂ©e sur Twitter. Au bout d’une semaine, elle me racontait dĂ©jĂ  ses soucis de dĂ©pression, tentative de suicide et autre pauvre histoire qu’elle a vĂ©cue.
    Au fil des semaines, je me rendais compte qu’elle se victimisait pour attendrir les gens et se faire aimer. A raconter des histoires qui paraissaient beaucoup trop grosse pour que ce soit vrai, me donnant l’impression qu’elle voulait paraĂźtre unique.
    Sans oublier que je la voyait tweeter un jour que tel vidĂ©aste Ă©tait son prĂ©fĂ©rĂ©., pour ensuite dire un autre jour qu’un autre Ă©tait Ă  son tour son prĂ©fĂ©rĂ©. Et ainsi de suite. Comme pour attirer leur attention, saisir l’opportunitĂ© de discuter avec eux et ainsi continuer Ă  se sentir unique.
    Par chance, j’ai pu m’Ă©loigner de cette personne toxique sans difficultĂ© (j’aurai encore Ă  raconter sur cette « amie » mais ça mĂ©riterais un roman).

    Ou encore cet autre « ami ».
    Une personne pour qui tout était soit tout noir soit tout blanc. En soi, il était aussi toxique, à ne jamais se remettre en question, à te souhaiter tout les malheurs du monde (et pire encore) si tu était en désaccord avec lui.
    Quand je voyais qu’ensuite, il faisait le toutou face Ă  un (petit) youtuber, ça me faisait doucement rire. Lui qui se vantait d’ĂȘtre indĂ©pendant d’esprit, avoir une force de caractĂšre pour ne pas se faire marcher sur les pieds, se retrouvant finalement aux pieds d’un vidĂ©aste dĂšs qu’il le sifflait (quel que soit le nombre d’abonnĂ©, Ă  partir du moment oĂč il y en a un minimum, ça peux facilement leur monter Ă  la tĂȘte). Pas Ă©tonnant que certain gros youtubeur dĂ©rapent dans une certaine forme de prise de pouvoir une fois qu’ils prennent le melon.

    Quand au reste, plus directement Ă  travers le prisme de vidĂ©aste sur Youtube, je souhaiterais en discuter avec toi en privĂ© (que ce soit par mail oĂč par message privĂ© twitter). MĂȘme sans donner de nom, j’ai toujours Ă©tĂ© dans un Ă©tat d’esprit un poil trop prĂ©cautionneux si jamais la personne concernĂ© lit mon commentaire un jour et se reconnaĂźt, alors que pourtant je peux apporter mon tĂ©moignage sur un sujet liĂ© directement Ă  youtube (ainsi que pour me libĂ©rer l’esprit d’un poids).

    Au plaisir, mĂȘme si je ne suis qu’une goutte dans cet ocĂ©an qu’est youtube.
    Et merci pour cette sĂ©rie d’article que tu Ă©crit, c’est trĂšs enrichissant. 🙂

    1. Thomas Cyrix

      Merci à toi 🙂
      Les personnalitĂ©s que tu dĂ©cris sont lĂ©gions dans ce milieu. Et ça s’explique facilement : ce sont les profils associaux/Ă  problĂšmes/paumĂ©s/perturbĂ©s qui naturellement se tournent vers un des seuls milieux qui ne peut pas les rejeter. Et en face, quand ça peut vendre ça dit jamais non.
      Mes Ă©crits sont lĂ  pour sensibiliser et prĂ©venir, afin de donner aux gens une chance d’identifier les sources d’ennuis et ne pas vivre les problĂšmes que toi et moi avons pu rencontrer…

  3. bob

    honnĂȘtement? c’est un peu la nature humaine que tu dĂ©cris lĂ …
    je suis pas connu mais j’ai dĂ©jĂ  eu des correspondances avec des gens sur le net… de simples internautes, des gens pouvant ĂȘtre sympa en virtuel et mĂ©connaissable irl.
    les potins, les messes basses j’en ai toujours grillĂ© que ce soit dans le milieu du travail, la sphĂšre privĂ©e avec les amis qu’on se fait etc…
    des gens qui se prĂ©tendant amis yen a partout Ă  partir du moment oĂč il y a un intĂ©rĂȘt derriĂšre, enfin presque parfois on frĂ©quente des gens inconscients du mĂȘme genre que celui t’as fait garer sur un stationnement interdit pour aprĂšs esquiver ses responsabilitĂ©s.

    l’humain n’est pas figĂ©, il change tout au long de sa vie… parfois tu es pote un moment et aprĂšs ça se dĂ©grade… les potes et parfois les amis tombent le masque en montrant une rĂ©alitĂ© peut reluisante . parfois mĂȘme c’est nous mĂȘme qui nous perdons sur de sombre chemin et nous comportons mal…

    la diffĂ©rence entre les relations de la vie et celles de youtube c’est que youtube est une scĂšne tout ce qui si passe est plus ou moins publique et scrutĂ©. deux personnes se critiquent? boom drama publique, c’est fait du show… ça crĂ©e aussi des clans
    youtube c’est de la crĂ©ation mais avec un supplĂ©ment real tv.
    c’est aussi une arĂšne oĂč l’enjeu est la visibilitĂ© et yen aura pas pour tout le monde, d’oĂč ce jeu de courtisans .

    je finirai par le fait que la notoriĂ©tĂ© semble ĂȘtre un idĂ©al de bonheur pour certains mais c’est un miroir au alouettes Ă©phĂ©mĂšre, il hypnotise un temps avant qu’on finisse par se rendre compte qu’on est presque toujours seul et que l’amour populaire il est volage.
    au final certaine sont addicts de cet amour publique de la part des gens, alors quand ça s’en va c’est la dĂ©prime… ou alors ya aussi de la dĂ©prime quand on est populaire et qu’on a pas l’amour individuel…. on est aimĂ© des gens, mais on a pas la personne particuliĂšre qui nous aime pour ce qu’on est et peu aussi nous faire redescendre sur terre… pire si on trouve quelqu’un pendant qu’on est connu il y a toujours ce risque: la personne est avec moi pour ma personnalitĂ© ou parce que je suis connu… vicieux et toxique si la personne ne veut que la fame car entrant dans la sphĂšre privĂ©e de quelqu’un elle dispose de munitions pour le dĂ©truire en dĂ©couvrant ses faiblesses

    1. Thomas Cyrix

      Je confirme le risque que tu dĂ©cris pour l’avoir vĂ©cu.
      En effet tout ce que je dĂ©nonce tend Ă  relever de la nature humaine, mais c’est une question de proportions : dans le milieu yt, la proportions de gens Ă  problĂšmes est bien plus Ă©levĂ©e qu’ailleurs… Ă  moins d’avoir un groupe d’amis bien dĂ©fini, on peut se vite se retrouver embarquĂ©s dans des dĂ©lires toxiques…

  4. Audrey B

    En lisant cet article, je me dis qu’ĂȘtre une personne solitaire, c’est pas si mal que ça 😉
    Pour ĂȘtre sĂ©rieuse, comme je n’ai jamais Ă©tĂ© sur les rĂ©seaux sociaux, je n’ai pas gardĂ© le contact avec mes amis/connaissances du lycĂ©e/de l’universitĂ©, on a fait notre chemin chacun.e de notre cĂŽtĂ© et je ne me sens pas triste ni dans le besoin.
    Je ne ressens pas un manque de ne pas avoir une rĂ©elle amitiĂ© avec quelqu’un (peut-ĂȘtre justement car je n’en ai jamais eu et je n’ai jamais cherchĂ© Ă  en avoir une).
    En tous cas, c’est cool que tu ailles mieux maintenant et que tu sois heureux avec les amis en qui tu as confiance.

    1. Thomas Cyrix

      🙂
      La solitude n’est pas une solution pour tout le monde, mais il y a des milieux oĂč elle Ă©vite bien des problĂšmes haha

  5. Antoine

    Quand le problĂšmes c’est toujours les autres, souvent le problĂšme c’est soit mĂȘme … A bon entendeur …

    1. Thomas Cyrix

      « A bon entendeur » haha cette sortie 😛
      Donc tu t’es crĂ©Ă© un compte, tu as Ă©cris et postĂ© ce commentaire juste pour dire ça ? Wow

      Pour te rĂ©pondre, ce que tu dis est complĂštement hors de propos, et prouve que tu n’as absolument pas lu le texte :
      Je commence pourtant par y prĂ©ciser que des amis j’en ai, y compris sur Internet (et c’est largement prĂ©cisĂ© Ă  la fin), tu ne peux donc pas raisonnablement dire que le problĂšme vient forcĂ©ment de moi, puisque je n’ai ce problĂšme strictement qu’avec un milieu en particulier (et encore, pas avec tous les acteurs de ce milieu heureusement).
      Mais bon, j’imagine que c’est mieux de me faire porter le chapeau de toute la misĂšre du milieu plutĂŽt que de regarder sa composition en face 😛
      Et ta réaction en est un bel exemple, merci !

    2. Lysdoll

      Pauvre vieux tu as que des amies YouTubeur pour cette remarque ?
      Il y a jamais dis que le problĂšme ce sont les autres, il a remercier Ă©galement des personnes et heureusement il y avait pas que de mauvaises personnes, lit jusqu’au bout ou arrĂȘte de prendre perso ou bien tu es une des personnes dans son tĂ©moignage ???Et tu le vis mal et au lieux de remise en cause de grandir pour ĂȘtre une meilleur personnes !! Mais non c’est bien sĂ»r
      sĂ»r Ă  cause de « Thomas le gros mĂ©chant bouh bouh « , va harcelĂ© une autre personne ou soit un homme et parle lui en privĂ©e au lieu comme d’habitude essayĂ© de faire d’allumer une Ă©tincelle pour les personnes harcele Thomas.
      A bon entendeur tro********

    3. Yeet

      Bouhou pauvre petit Antoine qui s’est senti visĂ© dans le tĂ©moignage 😭

      Remets-toi un peu en question, rĂ©flĂ©chis Ă  la raison pour laquelle tu t’es identifiĂ© dans ce qui a Ă©tĂ© dit, tu sais que quand tu dĂ©verse ton sel pour quelque chose dont tu ne devrais pas prĂ©ter attention, c’est que tu n’es pas tout blanc.

  6. LeRĂ©tro

    Salut,

    Je suis un ancien fan des tomates pourries. Mais, comme beaucoup, j’avoue ĂȘtre tombĂ© dans le panneau « VoxMenteur ».

    Tes diffĂ©rents tĂ©moignages permettent de prendre du recul : je pense que tu as Ă©tĂ© une cible facile dans l’histoire, qui a permis au collectif de se faire de la pub pour leur propre chaĂźne (tout comme Trash)

    La loi du travail est la mĂȘme partout : Ă©craser les plus faibles pour arriver au sommet.

    J’essaye de mon cĂŽtĂ© de dĂ©noncer ces personnages odieux sur ma chaĂźne, mais bon pas facile quand tu connais personne :/

    1. Thomas Cyrix

      Merci.
      Je ne suis pas d’accord : la loi du travail n’est pas d’Ă©craser. Tout le monde a ses forces et faiblesses. Il s’agit de former une synergie. Malheureusement, certains milieux sont plus enclins aux dĂ©bordements que d’autres…

  7. Yoshikiri

    Les agissements au sein des communautĂ©s ont parfois des consĂ©quences particuliĂšrement dĂ©routantes. Et si Youtube n’en est que la façade la plus visible actuellement, c’est loin d’ĂȘtre la seule.

    Prenons un exemple – Une petite communautĂ© PokĂ©mon sur forum qui subsiste contre vents et marĂ©es pendant une dizaine d’annĂ©es, avec un calme zen et une communautĂ© soudĂ©e, mais… Sans administration. Les deux dirigeants sont aux abonnĂ©s absents, l’une pour son intĂ©rĂȘt pour les conventions et le contact IRL avec ses membres, l’autre par manque de motivation aprĂšs avoir vu ses tentatives torpillĂ©es par l’absence de popularitĂ©, et les modĂ©rateurs sont pieds et poings liĂ©s sans possibilitĂ© d’appliquer leurs suggestions.

    Puis revient un ancien. Ancien qui voit l’Ă©tat de dĂ©labrement de la commu et des supports y Ă©tant liĂ©s (forum, site, canal de chat, chaĂźne YT, tous complĂštement morts), et qui propose des idĂ©es pour amĂ©liorer les choses. Les membres apprĂ©cient ses idĂ©es et demandent au staff en place d’en faire un modĂ©rateur du chat vu sa capacitĂ© a fĂ©dĂ©rer les gens a ses cĂŽtĂ©s, et une modĂ©ratrice en particulier reconnait tellement son potentiel qu’elle pousse pour qu’il rejoigne leur Ă©quipe principale et qu’il fasse bouger le bousier.

    Et bon sang qu’il a fait bouger le bousier. Car, contrairement au reste du staff (en dehors de la modĂ©ratrice qui l’avait pistonnĂ©), il discutait avec les membres, il prenait en compte leurs avis et il les remontait au staff. Plusieurs de mes idĂ©es ont d’ailleurs Ă©tĂ© remontĂ©es, pour ensuite… Être ignorĂ©es. Non pas parce qu’elles Ă©taient mauvaises, preuve Ă©tant qu’elles ont Ă©tĂ© acceptĂ©es ensuite sur d’autres communautĂ©s, mais parce que j’Ă©tais considĂ©rĂ© comme « un troll » car trop rĂ©cent et trop jeune.

    Mais l’ancien n’en a pas dĂ©mordu. Pire encore, quitte a mettre un grand coup dans le bousier, il a mis l’administration devant le fait accompli, avec le soutien de la modĂ©ratrice dont il Ă©tait devenu un ami proche. Et, non sans hĂ©sitation, l’administration a acceptĂ© de faire bouger les choses. En nommant ladite modĂ©ratrice comme administratrice, tout en prenant des postes sans fonction, lui laissant les pleins pouvoirs sur la communautĂ©.

    Et petit a petit, l’ancien a lancĂ© des idĂ©es, des actions, des projets qui ont revitalisĂ© le forum. Les inactifs du staff sont sortis, de nouveaux sont rentrĂ©s, la communication avec les membres Ă©tait plus importante, et on sentait vraiment qu’il y avait un objectif en passe d’ĂȘtre rĂ©ussi de rendre vie a une communautĂ© particuliĂšrement vieillissante.

    Puis vint une Japan Expo. Le staff nous parle des activitĂ©s proposĂ©es, et notamment d’une distribution organisĂ©e par l’ancien, une premiĂšre pour la communautĂ© qui s’exportait dĂ©jĂ  sur d’autres conventions que leur JapEx annuelle. Tout se prĂ©pare, tout s’organise, la convention commence… Et du jour au lendemain, l’ancien perd son poste de modĂ©rateur et est conspuĂ©. A un moment ou il n’avait pas accĂšs a Internet, son dĂ©placement du pays voisin faisant qu’il n’avait pas la possibilitĂ© de constater son « licenciement ».

    L’ancien a tentĂ© de discuter avec le reste du staff, sans succĂšs. Ce a quoi il a rĂ©pondu par un putsch monumental, expliquant dans un coup de gueule public la situation telle qu’elle n’Ă©tait pas montrĂ©e aux membres. Car, comme sur Youtube, autant la majoritĂ© du staff (l’ancien et un autre modo exclus) Ă©tait tout sourire de face, dans le dos, ce n’Ă©taient que coups de poignard et moqueries. Et la pire dans tout ça… Était la modĂ©ratrice, devenue administratrice, qui dirigeait maintenant le forum d’une main ferme.

    Des logs Ă©talĂ©s sur deux ans montraient comme quoi cette demoiselle avait feint l’amitiĂ© sincĂšre et forte parce que l’ancien « avait des capacitĂ©s dont le forum avait besoin ». Le temps que l’ancien staff jarte, qu’un nouveau staff avec la majoritĂ© duquel elle avait dĂ©jĂ  forniquĂ© prenne sa place, et que les restants prennent la porte. Les traces montraient Ă©galement que c’Ă©tait elle qui avait incitĂ© l’ancien a faire bouger les choses, afin de « revitaliser le forum », puis qui avait incitĂ© les autres membres du staff Ă  le sortir, parce que « il devenait trop actif, cela devenait dangereux pour le forum ».

    Pire encore, la raison pour laquelle cette demoiselle a agi ainsi, et qui s’est rapidement exposĂ©e sur les deux annĂ©es suivantes – Le forum fournissant une prĂ©sence annuelle Ă  la Japan Expo, celle-ci disposait maintenant d’une vitrine permettant de mettre en avant ses crĂ©ations auprĂšs des bookmakers qui s’y baladent afin de dĂ©nicher de nouveaux talents.

    Suite a cela, la communautĂ© a explosĂ©. La majoritĂ© des membres actifs sont partis sur d’autres sites, les restants se sont repliĂ©s sur leur canal IRC (oui, ça vit encore), et le staff actuel tente de donner le change, sans succĂšs. Quant a cet ancien, le geste l’a tellement dĂ©goutĂ© qu’il a dĂ©crochĂ© des communautĂ©s et de PokĂ©mon en gĂ©nĂ©ral.

    Des explications donnĂ©es, il est clair que Youtube est particuliĂšrement douteux. Si des histoires de ce genre peuvent arriver en dehors, j’ai presque peur de savoir, ou mĂȘme d’imaginer, l’entiĂšretĂ© de l’envers du dĂ©cor. Surtout que, aux derniĂšres nouvelles, cette administratrice souhaiterait fĂ©dĂ©rer une nouvelle communautĂ©… Autour d’une chaine Youtube entiĂšrement dirigĂ©e par elle. EspĂ©rons qu’elle subisse un Ă©chec monumental avant que d’autres personnes ne se fassent dĂ©sabuser ainsi.

    1. Thomas Cyrix

      Voilà : tu décris exactement le problÚme.
      Des luttes de pouvoirs et des dramas ridicules, tout ça pour… un forum, une petite communautĂ© internet.
      Quand on est sorti de tout ça, on rĂ©alise combien c’est puĂ©ril. On voit Ă  quel point les gens font des montagnes pour 3 x rien et partent dans des dramas pour des broutilles.
      On parle de « postes » de « fonction » etc… mais hey : c’est juste des forums et des communautĂ©s sur internet, c’est lĂ  Ă  la base pour le loisir ! Il faut arrĂȘter de donner Ă  ces choses lĂ  une importance digne d’une multinationale…
      Toutes ces dĂ©rives expliquent d’ailleurs pourquoi je refuse catĂ©goriquement de rouvrir le moindre forum ou serveur discord depuis des annĂ©es. Trop de dramas et de batailles d’Ă©gos

      1. Julien M.

        J’aime beaucoup la mĂ©taphore sur la multinationale car je la trouve trĂšs parlante, trĂšs reprĂ©sentative des jeux de pouvoir. (LĂ  je souhaite te rĂ©pondre sur des points prĂ©cis mais je tĂ©moignerai en plus Ă  part).

        Je suis en grande partie de ton avis. Car cela « devrait » ĂȘtre uniquement du loisir. Sauf que mĂȘme le plus petit pouvoir sur la plus petite communautĂ© reste un pouvoir et aujourd’hui le pouvoir sur autrui est malheureusement un business ou les rares cas oĂč il ne l’est pas il n’en reste pas moins grisant.

        Pour exemple un de mes dĂ©rapages : Un Discord dont je suis admin avec un gars qui s’appelle « J’ai pas d’idĂ©e de pseudo ». Je lui fait remarquer que ça ne correspond pas vraiment Ă  la charte et lui demande de bien vouloir trouver plus Ă©loquent dirons-nous.
        VoilĂ  que le lendemain le gars s’appel « VoilĂ  j’ai changĂ© de pseudo ». Bah voilĂ  qu’il est banni. Mais au final pourquoi, pour ne pas avoir respectĂ© une charte arbitraire de mes valeurs, m’avoir blessĂ© dans mon amour propre d’administrateur ensuite ? Parce-que soyons clair, en dehors de ça il n’avait fait de tors Ă  personne. Sa seule erreur a Ă©tĂ© de dĂ©plaire Ă  une personne qui avait des droits d’admin. Il est important de noter qu’avec le recul je regrette, mais comme tu l’as dĂ©montrĂ© internet n’est pas un milieu oĂč il est facile de revenir en arriĂšre mĂȘme en exprimant des regrets.

  8. Tsukopathe

    Reuh.
    Ben un peu comme Kukirio, j’ai un temps fait des conventions de Japanime en tant que fanzine : Pour la premiĂšre partie de « l’envers du dĂ©cor », comme c’Ă©tais plus axĂ© sur le rapport faux-cul au public, je m’y Ă©tais moins reconnue ! (disons qu’on n’avait pas d’artiste suffisament connu, dans notre cercle d’artistes, pour qu’il se permette d’ĂȘtre pĂ©dant, et je crois que si l’un d »entre nous’ avait pris le melon, on l’aurait charriĂ© > s’il avait persistĂ© on l’aurait laissĂ© faire bande Ă  part. le cas de figure s’est pas prĂ©sentĂ©. N’Ă©tait des loosers moyens ^^)
    Mais lĂ  qu’on parle du « derriĂšre les stands », collectifs et afters, lĂ Ă Ă Ă … TOUT PAREIL. (fin moins sanglant de mon cĂŽtĂ©. disons que j’en ai Ă©tĂ© tĂ©moin, jamais victime, et donc je compatis trĂšs fort) :

    J’en viens Ă  une thĂ©orie tordue, en fait, tous les milieux oĂč on est vouĂ©s Ă  croiser un nombre « anormal » de personnes (genre par exemple, le mĂ©tier de comptable c’est pas trĂšs sociogĂšne, mes excuses Ă  tous les comptables qui me lisent) MULTIPLIE les chances de tomber sur ses cas lĂ  !
    -Comme tu le nuance vers la fin, oui, il y a des pĂ©pites de gentillesse dans « le milieu » ! C’est pas sur eux qu’on s’attarde et il faut une « opportunité » pour qu’on ait Ă  le dĂ©couvrir… c’est eux qui nous font tenir et espĂ©rer que ça aille mieux <3 .
    -Y'aurait aussi une proportion dont on ne parle pas, c'est ceux Ă  qui on a eu Ă  faire, qui ont rempli leur rĂŽle de PNJ, qui ne nous ont pas déçu, qui ne nous ont pas marquĂ© non plus pour autant… les deux premiĂšres proportions, tous milieux confondus, ils doivent remplir bien 75% des gens qu'on croise.
    -MAIS, ceux qui nous pourrissent la vie… moins nombreux mais rĂ©duisant Ă  nĂ©ant notre guillerette tentative de traverser cette expĂ©rience amusante dans la joie et la bonne humeur… des gens toxiques .
    Qu'ils en aient conscience ou non… je pense mĂȘme que dans ton tĂ©moignage Thomas, certains (sauf les calomnieurs bien sur) ne pensaient pas Ă  mal… Ptet mĂȘme qu'ils ont sincĂšrement pas compris ta rĂ©action Ă  leur 'maladresse' et c'est ça qui les a "refoulĂ©". les gens sont juste comme ça. MĂȘme pas la peine de dire "les gens sont comme ça dorĂ©navant", allez je suis sĂ»r que nos Ă©quivalents artistiques d'il y a 20 ans (euh… les conventions star-trek ?) auraient bien des casseroles Ă  balancer. Sous-thĂ©orie, je crois qu'on a tous des lacunes sociales trĂšs inquiĂ©tantes, d'autant plus Ă  l'Ăšre du partage de "vie privĂ©e" perpĂ©tuel. Sachant un peu ce qu'est l'autisme, je sais que ce serait trĂšs outragant de dire que l'humain 3.0 s' "autistise", mais c'est l'image la plus "mainstream" et claire que je peux donner pour expliquer mon propos (en un minimum de paragraphes. ça commence a dĂ©jĂ  ĂȘtre bien long d'ailleurs. J'vais bientĂŽt me la fermer, t'inkiet ^^)

    Sur cet envers du dĂ©cor, le milieu c'est YT ; dans le mien, les fanzines ; Kukirio ça a l'air d'ĂȘtre un chouia plus artistique (ou c'est juste que depuis que j'en suis partie, le milieu du fanzinat c'est un peu concurrenciĂ© !!) mais ailleurs je crois qu'on peut remplacer par… beaucoup de milieux ! artistiques ou pas je pense. C'est l'image qu'on se fait du cinĂ©ma par exemple, mais j'imagine que TOUS les milieux oĂč il faut un rĂ©seau (politique, gastronomie, que sais-je) impose sa dose de fiel dans la gueule. Au bout d'un moment, si on est pas fait pour, ben autant chercher un petit milieu cocooning ^^. Ch'uis pas lĂ  pour souffrir OK ???

    Bref, merci pour ce tĂ©moignage qui ravive des souvenirs doulour___ oh bah non, 10 ans ont passĂ© pour moi, c'est un peu osef dorĂ©navant… faut juste s'attendre Ă  un mĂ©pris total du reste de l'univers quand on sort du systĂšme (je ne parviens pas Ă  "percer" maintenant que j'en suis sortie ! les conventions c'Ă©tait donc plutĂŽt utile, en plus d'ĂȘtre un vent de fraĂźcheur par moments… ç_ç nostalgie.)

    1. Thomas Cyrix

      Merci pour ton commentaire !
      Je suis plutĂŽt d’accord avec toi.
      Le milieu yt et les fanzines sont assez proches en mentalités.
      Beaucoup de petites gens en mal de reconnaissance et en dĂ©faut de valeurs morales, ce qui occasionnent une vraie pompe Ă  drama…
      Mais lĂ  oĂč je ne peux te rejoindre, c’est que j’ai cotoyĂ© d’autres milieux trĂšs sociaux avec beaucoup de monde, et vraiment le milieu yt est une concentration de profils douteux, plus qu’ailleurs.
      Je suis mĂȘme assez surpris de ne pas voir plus de tĂ©moignages comme le mien, vu tout ce qui se dit en privĂ©…

  9. Marie

    IntĂ©ressant, merci pour ton partage ! J’avoue que je n’avais pas suivi l’histoire avec Voxmakers Ă  l’Ă©poque mais je dĂ©plore le harcĂšlement que tu as subis et surtout jusqu’oĂč ça aurait pu aller… ça glace le sang. Bref je n’ai rien Ă  partager mais j’espĂšre sincĂšrement que tu vas mieux, prends soin de toi surtout.

    1. Thomas Cyrix

      MERCI pour ton empathie
      Crois-moi, aprĂšs avoir subi tous les dĂ©saxĂ©s lors du badbuzz, une rĂ©action humain ça fait toujours du bien 🙂

  10. MystĂšre

    Salut Thomas, tout ce que tu dis ne me surprend pas. Je ne vais pas rĂ©vĂ©ler mon identitĂ© mais je suis crĂ©ateur sur Youtube et nous avons connu certaines personnes en commun. Quand j’ai entendu les personnes t’afficher publiquement, et quand j’ai vu certains soutiens qu’ils avaient, j’ai immĂ©diatement pris parti pour toi, sans te connaĂźtre (je ne connaissais mĂȘme pas ta chaĂźne youtube).
    La mĂ©thode de se rĂ©unir en bande Ă©tait dĂ©jĂ  lamentable en soi, mais le truc c’est que je sais exactement ce que valent certaines de ces personnes et certains de leurs soutiens: rien.
    J’ai vu des trucs hallucinants dans ce milieu, je n’ai jamais tout expliquĂ© en public. Il y aurait un procĂšs et je devrais fournir des preuves physiques ou digitales que je n’ai pas/plus. Ce serait parole contre parole. Donc je garde l’essentiel pour moi. Et je ne sais mĂȘme pas si j’aurais balancĂ© les preuves en public si je les avais gardĂ©. AprĂšs t’as ton nom affichĂ© Ă  des affaires etc, tout ça pour un milieu complĂštement puĂ©rile et pour des personnes inintĂ©ressantes. C’est usant.

    AprĂšs je ne sais pas si tu es tout blanc etc, je ne te connais pas, mais ce dont je suis convaincu Ă  100%, c’est de la culpabilitĂ© de certaines personnes qui t’ont attaquĂ©.

    J’avais vu ta dĂ©fense en vidĂ©o, tu t’es trĂšs mal dĂ©fendu, tu Ă©tais nerveux. Je pense que pour le mec lambda, ça signifiait que tu Ă©tais en tort. Mais pour moi, ça montrait ta sincĂ©ritĂ©. Quand tu te prends en public ce que tu t’es pris dans la gueule, avec le « poids » de ces youtubers, ça doit faire pĂ©ter un plomb. Un ĂȘtre humain ne peut pas rester calme et zen mĂȘme s’il est complĂštement innocent.

    Et j’imagine que ça doit te ronger et que ça te rongera encore. Moi je m’en suis beaucoup moins pris dans la gueule que toi en public, mais en privĂ© ça a Ă©tĂ© un cauchemar. Parce que comme tu le sais, ces personnes sont extrĂȘmement vicieuses et vont prĂ©fĂ©rer t’attaquer en privĂ© (en parlant Ă  des gens que tu connais, avec des mensonges, des histoires inventĂ©es de toutes piĂšces, de la manipulation mentale pendant des mois, etc etc) qu’en public. En public elles vont prĂ©fĂ©rer passer chez d’autres personnes sur des lives pas aussi regardĂ©s que les leurs pour lancer 2-3 pics. Ce qu’il t’est arrivĂ© est extrĂȘmement rare et d’une violence hallucinante.

    Le pire c’est quand tu essaies d’en parler, pour expliquer concrĂštement les choses, parce que tu sais au fond de toi que tu n’es pas en tort, qu’il y a un problĂšme, et qu’on te rĂ©torque « mais tu fais chier Ă  parler de ça putain, t’arrĂȘtes pas de te plaindre, de ressasser ces histoires, laisse tomber, t’es plein de haine, plein de rancoeur! ».

    Donc on t’en met plein la gueule gratuitement et faut compter sur quasiment personne pour t’Ă©pauler. Et Ă  cĂŽtĂ© tu vois que les personnes qui t’ont attaquĂ© ne se prennent rien en retour, tout va bien pour eux. C’est dur.

    Bref, je comprends vraiment ton ressenti Thomas, et je te souhaite de tout coeur d’arriver Ă  laisser ça derriĂšre toi et d’aller de l’avant en crĂ©ant du positif.
    Excuse-moi d’ĂȘtre un peu flou et de ne pas aller dans le fond des choses, mais j’ai plus envie d’ĂȘtre emmerdĂ© au niveau personnel, je prends de grosses prĂ©cautions.
    Mais au moins tu sauras que tu as du soutien et que tu n’es pas tarĂ©.

    Je pense que dans la vie, on a trĂšs peu de vrais amis. Tout ce milieu Youtube & cie, c’est de la M en barre, il faut compter essentiellement sur soi.

    Courage mec.

    1. Thomas Cyrix

      Merci inifiniment pour ton soutien. Ton email est empli d’empathie et manifestement tu connais effectivement des gens et des choses… Peut-ĂȘtre savons-nous les mĂȘmes d’ailleurs.
      Je serais ravi d’en discuter (de maniĂšre tout Ă  fait confidentielle) avec toi, n’hĂ©site pas Ă  te manifester.

  11. Jeff

    Hello ici.
    Je ne suis pas Youtuber. Je suis un simple viewer.
    J’avais dans un coin du matos informatique dont j’allais me dĂ©barrasser.
    Je tombe sur la vidĂ©o d’un YouTuber que je suivais, peu connu qui a pour thĂšme sa maladie, il avait l’air cool.
    Je dĂ©cide de le contacter pour lui envoyer ce matos informatique car il avait de gros problĂšmes sociaux et c’Ă©tait pile ce qu’il lui manquait pour relancer sa chaĂźne. Donc par pur altruisme, je lui envoie. Il me remercie, il a bien reçu mon matos.

    Et depuis… Bha j’ai tentĂ© de le recontacter pour savoir si le matos lui convenait, etc… Et bien le gas me rĂ©pond plus. Je sais mĂȘme pas s’il s’en est servi ou s’il l’a revendu pour se faire du fric !? Il a relancĂ© sa chaĂźne quelque jours aprĂšs.
    Aujourd’hui il veut percer et il a carrĂ©ment changer le nom de sa chaĂźne en mettant son nom, qui Ă  la base parlait d’une maladie mĂ©connue, et lĂ  il veut vendre son activitĂ© de photographe, ça n’a pas de sens, bref.

    Tout ce blabla pour dire que nous avons Ă©tĂ© formatĂ© par la TV. Et quand on regarde une chaĂźne Youtube, on pense qu’on affaire Ă  des pros avec de la dĂ©ontologie ; comme ceux de la TV (quoique que certains animateurs…).
    Hélas, dans la majorité des cas, un Youtuber est une personne lambda qui a réussi à émerger du Youtube game. Sans plus. Certes douée techniquement, mais sans plus humainement.

    En gĂ©nĂ©ral, les Youtubeurs attrapent vite le melon dĂšs qu’ils commencent Ă  ĂȘtre connu. C’est pas de leur faute, tout vient de l’Ego, faille rĂ©calcitrante de l’esprit humain.
    Si vous savez dompter votre Ă©go, vous n’ĂȘtes probablement pas sur YouTube, car vous avez compris oĂč est l’essentiel.

    Voilà pour ma petite réflexion.

    TrĂšs bel article qui va surement faire un drama, mais faut balancer et ne pas se taire sur ces sujets.

    Bonne continuation !

    1. Thomas Cyrix

      Merci !!

  12. Kenito

    Bonsoir Cyrix,

    Je ne sais pas si tu te souvient de moi, j’Ă©tais pas mal active sur la fanbase des Vox sur 2014-2015 (la fic dont vous ĂȘtes le hĂ©ros).

    Je tenais Ă  m’excuser pour les mails un peu lourds et avoir trop donnĂ© l’impression de gratter du fame (sur les vidĂ©os bonus notamment), ça n’excuse pas mais bĂȘtement j’essayais de m’en servir pour oublier justement des « amis » internet qui se volatilisent voire mettent tout sur le dos en cas de problĂšme, j’ai connu aussi :/.

    Je vous apprĂ©ciais quand mĂȘme sincĂšrement tous et oui tu Ă©tais un peu direct parfois, mais on est de la mĂȘme gĂ©nĂ©ration j’ai bien compris que ce n’Ă©tait pas mal intentionnĂ©.

    Tu as totalement raison dans tes articles, tout ce milieu entre autre est beaucoup trop artificiel et hypocrite dans la plupart des cas, les jeunes se font encore trop prendre au piĂšge.

    Pendant le drama je n’ai pas eu le courage de prendre publiquement parti, je me doute qu’au minimum les torts sont partagĂ©s et n’approuve pas leur mĂ©thode.

    (Il y a beaucoup trop de « je » dans ce message mais en mĂȘme temps c’est un peu perso :p)

    TrĂšs bonne continuation Ă  toi.

    1. Thomas Cyrix

      Bonjour Kenito

      Je me souviens de toi 🙂 tu avais d’ailleurs fait une chouette bd dans un de nos derniers concours !
      J’espĂšre que tu vas bien;
      Ne te sens pas la cible de ce tĂ©moignage. Je n’ai aucun souvenir de lourdeur te concernant 🙂
      Ça me fait toujours plaisir de revoir des vieux pseudos (et je ne dis pas ça pour les dons haha), n’hĂ©site pas Ă  faire un coucou en live si tu veux !

  13. Chester

    GG pour avoir tenu bon et d’ĂȘtre encore lĂ  Ă  nous dire tout ça.
    J’espĂšre que la dĂ©ferlante d’internet s’est calmĂ©e depuis toute cette affaire…
    Et juste par curiositĂ©, oĂč en est la justice dans tout ça ?

    On voit le mal car le bien se tait bien souvent mais y aura toujours des gens pour te soutenir.
    Tiens le coup des jours meilleurs finiront bien par venir ^-^

    1. Thomas Cyrix

      Merci !
      La plainte est dĂ©posĂ©e, il faut maintenant attendre le traitement par la justice. Je sais, c’est trĂšs long…

  14. Julien M.

    Bonjour,

    Tout d’abord merci Thomas d’avoir pris le temps de nous dĂ©crire tout ça et d’ĂȘtre encore parmi nous bien que ce ne soit pas facile tous les jours (pour ne pas dire un dĂ©fi quotidien).

    Pour dĂ©crire ma position, Ă©tant informaticien je me retrouve souvent admin des petites structures. Mais ce qui me met Ă  l’abris de ce genre de Game c’est le fait d’ĂȘtre informaticien avant tout avec une lĂ©gĂšre tendance autistique.
    Cela fait que ma position n’est jamais facile car je suis souvent une cible privilĂ©giĂ©e pour les railleries tout en ayant systĂ©matiquement les logs et accĂšs aux MPs de tout le monde (mĂȘme si je suis pas vraiment censĂ© les consulter, mais par la force des choses…).
    Mais par contre, on peut me lĂ©cher [insĂ©rer une partie du corps] tant qu’on veut, je considĂšre que le backoffice est loin d’ĂȘtre une prioritĂ© et donc mon crĂ©do c’est prouves moi que tu sais taper une commande et t’auras les droits pour l’utiliser. Ainsi, mĂȘme Ă  l’Ă©poque encore de TeamSpeak, mon meilleur ami a perdu ses droits Linux sur le serveur dĂ©diĂ© le jour oĂč il m’a rĂ©veillĂ© Ă  7h du mat pour redĂ©marrer le serveur TS au lieu de taper la commande. Mais c’est lĂ  qu’on reconnait les amis, il m’a rĂ©pondu « Normal ».

    Les gens se rapprochent souvent pour des intĂ©rĂȘts communs, on attend toujours quelque-chose de l’autre de façon plus ou moins rĂ©ciproque. Mais ce qui pour moi fait la diffĂ©rence entre la collaboration et l’amitiĂ© vĂ©ritable c’est de savoir rester proche malgrĂ© des divergences et de savoir ressortir grandi du fait de pouvoir confronter ses idĂ©es avec celles de la personne.

    Concernant les mĂ©saventures (dĂ©solĂ© pour ce qualificatif trop politiquement correct) de Thomas, je dirait qu’il a jouĂ© le Game avec au dĂ©part une certaine naĂŻvetĂ© bienveillante, et une habiletĂ© naturelle l’ayant placĂ© aux commandes. Puis ayant gagnĂ© en expĂ©rience il a pu prendre du recul et conscience de certaines choses pas trĂšs plaisantes dues au Game. Et ce qui c’est passĂ©, c’est quelque-chose que je ne connait que trop bien pour l’avoir dĂ©jĂ  vĂ©cu et pris dans la g… de plein fouet : Raisonner de façon objective et responsable et s’apercevoir au rĂ©veil que les gens jouent Ă  un autre jeu avec des rĂšgles diffĂ©rentes). J’aimerai citer quelques rĂ©fĂ©rences mĂ©taphoriques de ce phĂ©nomĂšne : Le dĂźner de cons et The Truman Show.

    Merci d’avoir pris le temps de me lire…

  15. Adroft

    Eh bien. SacrĂ©s expĂ©riences que voilĂ , dans l’article comme en commentaires.
    Courage Ă  tous !
    Et j’espĂšre que nous aurons le fin mot de l’histoire lorsque la procĂ©dure aura enfin rendu son verdict.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.