📗 [Youtube, l’envers du dĂ©cor] On vous prend pour des billes (et ça marche plutĂŽt bien)

Lisez bien la présentation du contexte de cette série avant de commencer.

Quand Youtube devient un métier, on devient rapidement un peu commercial (il faut bien vivre).

Et le premier tabou sur la question ce ne sont pas les montants perçus – ça c’est encore une autre question – mais plutĂŽt Ă  qui, et comment on vend. Et quoi. Il n’y a en soi rien de mal Ă  vendre des produits dĂ©rivĂ©s ou mendier des dons en apitoyant les fans crĂ©dules demander un soutien financier « pour survivre »; ce qui ne va pas ce sont les mĂ©thodes qui en font des abus gĂ©nĂ©ralisĂ©s. Je dĂ©plore ces mentalitĂ©s, car rien n’est fait pour cadrer tout ça. Pire, le systĂšme et le milieu poussent Ă  la surconsommation, l’arrivisme et la quĂȘte du toujours plus.

TrĂšs vite, on se demande « quoi vendre » ? Au mieux, rien. Ça c’est le systĂšme de dons. Soutenir une juste cause sans rien demander en Ă©change. Enfin si : en Ă©change d’un don, on va par exemple hurler ton nom en live, ou te remercier en crĂ©dits de vidĂ©o (pas de jugement ici, ça peut ĂȘtre parfaitement honnĂȘte selon l’approche utilisĂ©e). Il est alors bon de se poser une question essentielle :

Pourquoi les gens soutiendraient-ils une personne ? Parce que cette derniĂšre est « admirable » ! Entendez par lĂ  un modĂšle de sympathie, de courage et surtout de valeurs morales Ă  la mode. Il faut donc Ă©pouser un maximum de causes et les revendiquer. On en verra abuser et partir dans la caricature humaniste, se victimiser Ă  outrance, etc… C’est un peu la course au plus progressiste possible, les valeurs de dĂ©fense de minoritĂ© Ă©tant assimilĂ©es la plupart du temps Ă  la justice sociale et la sympathie du personnage. Et pourtant… PrĂŽner des valeurs morales « supĂ©rieures » est trop souvent utilisĂ© comme un argument marketing massif.

« Soutenez-moi, car je suis un hĂ©ros des temps modernes qui dĂ©fend la cause des (insĂ©rez une minoritĂ© ici, n’importe laquelle, de toutes façons l’influenceur s’en fiche complĂštement en rĂ©alitĂ© la plupart du temps) !! »

AprĂšs c’est facile : crier au boycott pour suivre les tendances et se victimiser. Et voilĂ , l’Humaniste Eco+ est prĂȘt Ă  vous pomper bien comme il faut par les sentiments recevoir vos soutiens, qui font de vous par extension aussi un hĂ©ros des temps modernes.

Mais derriĂšre les masques et le positionnement marchĂ©, la rĂ©alitĂ© est… D’une banalitĂ© affligeante.

J’Ă©tais en conventions. J’ai frĂ©quentĂ© plusieurs annĂ©es Ă  des rythmes divers un grand nombre de vidĂ©astes. Un des sujets les plus rĂ©current dans les salles de pause vip ?

Des échanges profonds autour de la création

La philosophie

La culture littéraire ou scientifique

L’actualitĂ© politique

Les ragots sur d’autres vidĂ©astes (bon, si un peu)

Le fric.

« Je me suis fait tant en partenariat et les gens continuent Ă  me filer des dons lol », « y’a un gosse il est fou il me file presque 1000€ par mois », « je gagne 3x le smic et les fils de smicards sont encore prĂȘts Ă  payer pour une photo c’est trop Ă©norme », « pourquoi j’me fatiguerais Ă  faire des vidĂ©os compliquĂ©es ? Un top ou des lives ça rapporte tellement plus », « 99% de mon contenu c’est des trucs que j’entends sur des vidĂ©os Ă©trangĂšres, des annĂ©es que ça passe crĂšme pourquoi j’arrĂȘterais ? »… Autant de propos que j’ai rĂ©ellement entendus. Pas juste une fois dans une convention. À chaque fois. Presque un bingo. Naturellement des annĂ©es plus tard je ne peux vous reporter les termes exacts (qui Ă©taient bien plus grossiers et enthousiastes) mais l’idĂ©e est lĂ .

ArrĂȘtons d’idĂ©aliser le milieu. Les vidĂ©astes sont exactement comme vous et moi. D’ailleurs CE SONT vous et moi. La seule diffĂ©rence c’est qu’ils osent s’exposer. Et ont l’expĂ©rience et l’adaptation nĂ©cessaires pour maĂźtriser les codes du milieu. Combien de dizaines de fois ai-je vu des fans un peu dĂ©primĂ©s dire Ă  leurs idoles « je veux ĂȘtre comme toi ? »… Spoiler : Ils ne valent pas mieux que vous ! Ne vous dĂ©valorisez pas ! Avec un peu de pratique, vous pourriez tout Ă  fait ĂȘtre Ă  leur place, mais elle est trĂšs superficielle et au final pas vraiment enviable (j’en parlerai plus en dĂ©tail au fur et Ă  mesure). Et le fric et l’admiration des jeunes, ça ne rend PAS heureux non plus. Ça pourrait aider, mais le milieu se charge de vous calmer. Nous en reparlerons, lĂ  ce n’est pas le sujet. Toujours est-il que les conversations les plus agrĂ©ables et les plus enrichissantes que j’ai pu avoir dans le milieu n’Ă©taient pas toujours avec ses influenceurs.

Ma chaine est toujours active et j’ai bien cĂŽtoyĂ© ce milieu, mais en ce qui me concerne je ne me considĂšre plus comme youtuber. Ce n’est plus ma prioritĂ©, ce n’est plus le centre de ma vie, je n’y reconnais pas mes valeurs. Je continue de faire des vidĂ©os que j’espĂšre utiles, mais demeure lucide quand au fait que je ne « percerai » sans doute jamais. Et vu le panier de crabes et les dĂ©rives du milieu, je n’y perds peut-ĂȘtre pas tant que ça… Pour un certain nombre de vidĂ©astes, vous ĂȘtes des portefeuilles, une mesure de rĂ©ussite, le miroir dĂ©formant de leur grandeur. C’est le systĂšme qui est fait ainsi. Et la plupart se sentent trĂšs fiers d’arriver Ă  vous faire cracher un maximum d’argent, c’est flatteur pour l’Ă©go. Dans le milieu, la rĂ©ussite se mesure presque exclusivement Ă  la notoriĂ©tĂ© et l’argent brassĂ©. Et la flatterie, bien sĂ»r. C’est fou ce qu’on devient apprĂ©ciĂ© quand on a de bonnes stats.

« Oh arrĂȘte, ĂȘtre vidĂ©aste youtube c’est tout de mĂȘme pas Ă  la portĂ©e de n’importe qui !! »

Ça aussi je l’ai entendu (trĂšs) souvent. On en oublierait presque que faire de n’importe quel anonyme une star du net, c’est exactement le modĂšle de Youtube. La base du concept. You (toi). Tube (le tube cathodique, la tĂ©lĂ© quoi). Donc « toi dans la tĂ©lé ».

Aussi, on ne fait aucune formation pour devenir youtuber. C’est donc par essence accessible Ă  tous. N’oublions pas que n’importe quelle vidĂ©o hyper travaillĂ©e peut y ĂȘtre dĂ©passĂ©e en vues par un singe qui pĂšte. Personne ne nous apprend les piĂšges du milieu, ni les mentalitĂ©s et les dangers qui se cachent dans l’envers du dĂ©cor. Encore une fois, un vidĂ©aste c’est la plupart du temps un type exactement comme vous, qui s’est juste lancĂ©. Et un bon vidĂ©aste c’est celui qui a intĂ©grĂ© les codes, l’humour geek/grossier/faussement impertinent du milieu.

Quand on fait une convention, c’est « pour vous, les fans, sans qui on ne serait rien ». Mais pas exactement comme vous l’entendez. Un autre tabou du milieu c’est que… Les gens pour qui vous faites la queue sont souvent lassĂ©s de vous voir. Et ça se comprend : devoir enchainer des dizaines voire des centaines de jeunes en quĂȘte d’un autographe ou d’une photo (parfois payants)… C’est on ne peut plus rĂ©pĂ©titif.

« Mais si voyons, ils nous respectent puisqu’ils le disent, et puis c’est obligatoirement des gens bien puisqu’ils sont toujours marrants en live !! »

Avec Youtube, on joue tous Ă  un grand jeu oĂč on fait semblant. Les spectateurs font semblant de nous regarder comme des stars Ă  la tĂ©lĂ©, on fait semblant d’ĂȘtre des stars hyper talentueuses et sympa mais attention qui ont su rester simples bien sĂ»r. Enfin ça c’Ă©tait au dĂ©but. Le hic, c’est qu’Ă  prĂ©sent tout le monde semble y croire rĂ©ellement Ă  toute cette illusion.

Et elle est loin de reflĂ©ter la rĂ©alitĂ© des personnes. Je me souviens de cette convention oĂč un vidĂ©aste trĂšs connu, trĂšs sympa, trĂšs populaire… Était complĂštement saĂŽul et incapable d’assurer ses heures de dĂ©dicace. Quel respect 😛 ça ne l’a pas empĂȘchĂ© de venir (en retard) brasser l’argent des fans et, comble de l’ironie, leurs remerciements enthousiastes !

Ou bien ce duo de youtubers qui devait passer sur scĂšne dans 5mn. Confortablement allongĂ© en salle VIP, le premier dit au second « allez viens on va ĂȘtre en retard ». Le second de rĂ©pondre « oh vazy ça me soĂ»le j’y vais pas ils font **ier ». Et quelques instants plus tard le premier arrive sur scĂšne et « XXX s’excuse de n’avoir pas pu venir, ça lui brise le coeur mais il Ă©tait vraiment trop malade ! Allez tous ensemble on lui souhaite un bon rĂ©tablissement : ouaaaaaais (tout le public crie) !! »

Autre ironie, les youtubeurs Ă  plus d’un million d’abonnĂ©s sont extrĂȘmement bien payĂ©s pour « venir te voir public que j’aime » en conventions. Des sommes de 4 Ă  5 chiffres. A la limite pourquoi pas, mais oserais-je comparer cela Ă  des acteurs de thĂ©atre qui galĂšrent Ă  prĂ©parer une piĂšce pendant des mois pour un smic approximatif ? L’offre et la demande ont parlĂ©. On vous offre ce que vous demandez.

Pour une partie d’entre eux, ils ne viennent plus pour vous rencontrer, mais plutĂŽt pour exister. Exister Ă  travers vos yeux plein d’Ă©toiles. Vos cris, vos sourires. Ils aiment ce que vous renvoyez d’eux. Devant vous, ils sont des stars. Difficile de ne pas sentir son Ă©go gonfler dans ces conditions. Et cela monte la tĂȘte Ă  beaucoup de gens ! Qui finissent rĂ©ellement par y croire. Qui finissent par intĂ©grer cette notion folle selon laquelle la qualitĂ© d’une personne se rapporterait Ă  son nombre d’abonnĂ©s. Ça ne donne que du pouvoir, et fait tourner les tĂȘtes. Mais sans vous, sans la crĂ©dulitĂ© des plus jeunes, de nombreux talents seraient plutĂŽt en train de vous demander « une petite ou une grande frite avec votre menu ? »… :p

D’instinct en tant que crĂ©ateur on finit par s’adapter Ă  son public. Il n’est pas rare de voir des vidĂ©astes approchant la trentaine s’exprimer avec des expressions et un vocabulaire de gosses de 15 ans pour mieux rĂ©ussir Ă  capter leur attention. Car oui, ce sont les jeunes voire les trĂšs jeunes qui font la pluie et le beau temps dans le monde magique de Youtube.

Pourquoi ? Tout simplement car les jeunes, voire les enfants, sont les plus prompts Ă  faire des dons ou acheter des goodies, s’abonner, commenter, partager, bref faire vivre le systĂšme. N’ayant pas la maturitĂ© et le recul, ils gobent plus facilement les faux semblants. En somme, le pigeon client idĂ©al.

VoilĂ  pourquoi on crie trĂšs fort et qu’on fait les idiots, qu’on fait tout pour parler comme vous. Pour avoir votre affection. Et Ă  travers elle votre adhĂ©sion, votre soutien financier. Pour ma part je ne m’en rendais pas compte au dĂ©part, tant ce glissement est naturel dans le milieu. Mais avec le recul je vois, je constate. Et je crois qu’on ne devrait pas abuser de la crĂ©dulitĂ© des plus jeunes.

D’ailleurs, j’ai Ă  ce sujet plusieurs fois demandĂ© en live Ă  mes abonnĂ©s mineurs de ne pas me faire de dons. Ça vous avait semblĂ© bizarre ? Vous comprenez mieux Ă  prĂ©sent les raisons de ma dĂ©marche…

Je l’ai dĂ©jĂ  dit (et ça avait fait du bruit sur twitter) : Imaginez demain on sort une loi pour interdire aux mineurs de faire des dons sur le net (pour Ă©viter les manipulations de masse de public jeune par exemple, etc..), les carriĂšres qui s’Ă©crouleraient sur youtube ou twitch…

« Mais ca va on fait rien de mal c est juste du divertissement voyons ! »

Ça tombe bien, pour ça j’ai justement quelques anecdotes 🙂

J’Ă©tais en convention, et je vois un jeune, vraiment trĂšs jeune s’approcher du stand. Il est extrĂȘmement timide et semble hĂ©sitant. Ni une ni deux, un gars du stand l’accoste avec une technique bien rĂŽdĂ©e :

« ALORS TU VEUX QUELQUE CHOSE ? (Oui tout le monde crie en convention) TIENS REGARDE UN POSTER IL EST BEAU HEIN ?? TIENS JE TE LE METS ENTRE LES MAINS, ÇA TE VA ? ALORS TU VEUX UN AUTOGRAPHE DESSUS ?? TIENS CA TE FERA 10E !!! »

Alors que je m’apprĂȘte Ă  signaler au « vendeur » que peut-ĂȘtre il ne faudrait pas forcer la vente auprĂšs d’un gamin qui a l’air un peu perdu, le petit sort un billet de… 100€.

« OOH MAIS C EST BIEN ÇA !!! ALORS TU VAS PRENDRE NOTRE AUTRE GOODIE, PLUS CELUI LA ET CE TRUC LÀ AUSSI !!! Allez je prends ton silence et ce demi-sourire pour un oui HAHAHA QU’EST-CE QU’ON RIGOLE HAHAHA TIENS MON AMI ALORS VOILA TA MONNAIE DONC 12€ ET MERCI ENCORE HEIN MON AMI !!! PAR CONTRE JE VAIS TE DEMANDER DE PARTIR PARCE QU IL Y EN A D AUTRES QUI ATTENDENT DERRIERE ALLEZ MERCI ENCORE MON AMI BISOUS MON AMI SALUT MON AMI!!!! »

Ça s’est passĂ© exactement comme ça. Et pas qu’une fois. D’autres fois c’Ă©tait une jeune fille timide (peut-ĂȘtre enamourĂ©e de son vendeur), ou bien un fan aveugle… J’ai mĂȘme vu une personne ayant clairement un dĂ©ficit mental important se faire refiler des goodies par lots… Le pauvre ne savait peut-ĂȘtre mĂȘme pas exactement ce qu’il faisait…

Je ne me souviens pas avoir jamais entendu un vidĂ©aste en salle VIP s’inquiĂ©ter de ces dĂ©rives. C’Ă©tait tout le contraire : bataille d’Ă©gos ! « Ouais moi une fille m’a demandĂ© un autographe sur son dĂ©colletĂ© haha », « eh ben moi un gamin est venu pour acheter juste un poster il est reparti avec tous les goodies t’as vu comme je suis bon?? »

Pour ce qui me concerne, j’avais demandĂ© Ă  ce qu’on Ă©vite de forcer la vente. Mais je ne suis pas le seul Ă  avoir eu du stock Ă  Ă©couler.

J’espĂšre de tout coeur que des jeunes liront ce tĂ©moignage. Faites attention. Ne dilapidez pas vos Ă©conomies pour un sourire ou une mention en live de vos idoles. Par derriĂšre il y en a d’ailleurs pas mal qui se moquent bien de vous (en particulier ceux qui sont en couple et le cachent pour mieux monĂ©tiser votre espoir).

« Ah oui ce fan lĂ  pfff qu’est-ce qu il est malaisant, et puis bĂȘte avec ça… Sans compter l’odeur… Mais bon il est amoureux de moi et il me fait masse de dons et m’offre plein de trucs alors on supporte tavu… »

Et devant le concernĂ© : « HEEEEEY CA VA ?? JE SUIS TROP CONTENT QUE TU SOIS VENU MON AMI !! ALORS JE TE METS UN GOODIE DE CHAQUE COMME D HABITUDE ?? ALLEZ LA PTITE PHOTO ET TU TE CASS EUH TU LAISSES LA PLACE AUX AUTRES ON A TROP D AMOUR A DONNER A TROP DE GENS HAHAHA QU’EST-CE QU ON S AMUSE !!! »

Evidemment, les youtubers sont rarement cĂ©libataires. Celles et ceux qui jouent de l’ambiguitĂ© du mystĂšre pour tirer un max de profits de leurs fans me dĂ©goĂ»tent. Il y a une diffĂ©rence entre garder sa vie privĂ©e et faire de la manipulation d’audience. Un fossĂ© je dirais. Et si vous l’aviez vu comme moi je l’ai vu, vous seriez sans doute plus agacĂ©s encore.

Autre anecdote, avec une vidĂ©aste qui avait carrĂ©ment industrialisĂ© le processus. Elle tient exactement le mĂȘme Ă©change au mot prĂšs pour chaque fan qui vient la voir en file indienne. Je crois qu’il n’est pas possible de moins s’intĂ©resser Ă  sa fanbase que ça. Un mĂ©pris qui m’avait choquĂ©, d’autant qu’elle allait mĂȘme se vanter de prendre ses fans pour des poires auprĂšs des autres vidĂ©astes en salle vip. Ça donnait Ă  peu prĂšs ça :

« HEY SALUT ALORS TU VAS BIEN ? PAS TROP CHAUD / FROID / FATIGUÉ ?? [Petite blague random d’autodĂ©rision sur le fait que faut pas ĂȘtre timide voyons, je ne m’en souviens plus exactement]. ALORS QUE PUIS JE POUR TOI ? JE TE VEND UN POSTER ?? ALLEZ OUPS HAHAHA J AI DEJA COMMENCÉ À LE PRENDRE / ÉCRIRE DESSUS, TU ES OBLIGÉ DE LE PRENDRE MAINTENANT (Clin doeil vrai faux second degrĂ©) ALLEZ CA FERA 15E JE TE REMERCIE, PASSE UNE BONNE (Nom de la convention) A BIENTOT ET MERCI D AIMER MES VIDEOS !!! HAHAHA QU EST CE QU ON S AMUSE !!! SUIVANT !! HEY SALUT ALORS TU VAS BIEN ?? »

Il m’est arrivĂ© de me demander avec amusement ce qu’il se passerait si un jour un fan filmait la rencontre et ce petit discours prĂ© enregistrĂ©, pour voir la rĂ©action de tous les autres fans s’apercevant de la supercherie :P…

Evidemment, quand on rencontre plein de gens, il est normal de se rĂ©pĂ©ter. Ce n’est pas ce que je dĂ©plore ici. LĂ  c’est le fait d’abuser Ă  l’extrĂȘme de la chose. J’ai d’ailleurs fini par me lasser des stands justement parce qu’on ne rencontre pas vraiment les gens finalement. Et en plus j’aime bien discuter alors ça vendait pas dur :P.

Enfin, derniĂšre petite anecdote avec ce vidĂ©aste qui prenait ses fanarts et les dĂ©chirait en rigolant aprĂšs les conventions… Et imitait ses fans pour faire rire les copains. Oui, c’est peut-ĂȘtre de vous qu’on parle lĂ .

Ces comportements sont rĂ©pandus. Vous pouvez bien sĂ»r choisir de ne pas me croire, mais je n’ai rien Ă  gagner Ă  vous partager l’envers du dĂ©cor, rien Ă  vous vendre (d’ailleurs je ne fais plus de conventions depuis des annĂ©es). Je le fais aussi pour vous laisser une chance d’ouvrir les yeux. Tous les vidĂ©astes ne sont pas comme ça. Mais ce n’est pas rare, loin de lĂ . Ne soyez pas des pigeons, vous valez mieux que ça.

J’aimerais terminer en disant aussi que j’ai rencontrĂ© des gens formidables en convention. Ce ne sont d’ailleurs pas les conventions que je critique, mais ceux qui en abusent. Il y a des gens bien. Malheureusement, je n’ai vu aucun mĂ©canisme, aucune barriĂšre, rien qui pourrait contrĂŽler un peu la maniĂšre dont on vous utilise par l’Ă©motionnel et dont on abuse de vos Ă©toiles dans les yeux, votre jeunesse et vos bons sentiments.

Notez qu’il y a pas mal d’affaires, les plus grosses en fait, qui ne sont mĂȘme pas encore sorties. Ceux qui abusent le plus (parfois littĂ©ralement) se cachent encore en pleine lumiĂšre. Je m’attends d’ailleurs Ă  recevoir (encore) des menaces violentes aprĂšs la publication de ce tĂ©moignage ou des autres que je ferai. Car si rien n’empĂȘche les gens corrects de devenir connus, rien n’empĂȘche malheureusement d’horribles personnes d’y faire leur trou.

Ah et si vous vous posez la question, les « rencontres abonnĂ©s » connaissent aussi leur lot de dĂ©rives et sont pour certains l’occasion de se faire payer un bon restaurant tout en se faisant mousser. On appelle ça la « fidĂ©lisation des meilleurs clients ». En vous donnant l’impression de devenir vos amis (moyennant finance), on vous incite Ă  vous impliquer plus. Et donc ĂȘtre des fans plus rentables. J’ai dans ma boite mail plusieurs tĂ©moignages de fans premiums qui ont fini par ouvrir les yeux, et surprise : ils sont pas contents (du tout). Prenez du recul.

Je n’ai jamais eu besoin de faire des rencontres abonnĂ©s pour parler Ă  des fans, voire lier des amitiĂ©s, certains Ă  qui je parle rĂ©guliĂšrement pourront sans doute l’attester en commentaires. J’ai mĂȘme toujours essayĂ© de faire des teams, des projets, des groupes pour ça. Mais certains profitent de jeunes qui sont prĂȘts Ă  tout pour se faire remarquer, et se font payer tout et n’importe quoi. Un ordi ? Ok. Micro ? CamĂ©ra ? Console de jeu ? Figurines ? Meubles ? Femme de mĂ©nage ? Pas de souci !

« Hey heeeey les gens salut salut !! Ouais j’espĂšrequevousalleztousbien (oui en live il faut parler trĂšs vite pour pas laisser le temps de rĂ©flĂ©chir sur la bĂȘtise de ce qu’on regarde le dynamisme bien sĂ»r :P), moi ça va pas trop MES CHAUSSURES SONT USEES J’AI BESOIN D’ARGENT mais ohlalala c’est uniquement ceux qui veulent faire un don bien sĂ»r, aucune obligation mais si vous le faites vous etes DES GENS BIEN devant tout le monde !! Et OH MAIS QUE VOILA C’EST MON ANIMAL DOMESTIQUE TAPIN LE LAPIN REGARDEZ COMME IL EST MIGNON !!! OH OUI QUE D’AMOUR OHLALA MATEZ-MOI CES PITIS YEUX Le bouton des dons est dans la description OH MAIS QUELLE SURPRISE MON CHIEN VIENT AUSSI ME DIRE BONJOUR !!! JE L’AI SAUVÉ DU REFUGE alors soyez bons faites des dons regardez comme je suis GENTIL et OH MON DIEU MAIS C INCROYABLE REGARDEZ !!! TUPU LA TORTUE VIENT AUSSI SOUTENIR LA CAUSE C’EST UN SIGNE !!!… »

J’exagĂšre Ă  peine, on frise le ridicule. Certains n’hĂ©siteront pas Ă  mĂȘme utiliser le dĂ©cĂšs de leur animal pour susciter la pitiĂ© et booster la campagne de dons… Amusant quand on sait que parfois les mĂȘmes ne s’occupent absolument pas correctement de leurs animaux, un sujet dĂ©licat qui fait Ă©cho de temps en temps… Je me souviens de celui qui « adorait les chiens » et m’avait proposĂ© de garder le mien, mais seulement si il Ă©tait chiot. Une fois adulte, ça ne l’intĂ©ressait plus 😛

Et quand on leur fait remarquer, ce qui arrive parfois, on a droit au mĂ©ga-pathos « OH JE SUIS EN LARMES TANT JE SUIS OUTRÉ QU’ON PUISSE DOUTER DE MA SINCÉRITÉ !!! QU’IL FAUT MANQUER DE COEUR POUR NE PAS SOUTENIR MA CAUSE »… Non sĂ©rieusement vous croyiez qu’ils allaient reconnaĂźtre le bidonnage et se rĂ©pandre en excuse peut-ĂȘtre 😛 ?

Soyons humains. N’oublions pas, comme disait Coluche, qu’il suffirait qu’on achĂšte plus pour que ça ne se vende plus. Bien sĂ»r qu’il faut bien pouvoir rentabiliser son activitĂ©, mais j’en dĂ©plore les dĂ©rives. J’ai mĂȘme vu des vidĂ©astes oĂč pour une certaine somme tu as le droit de lui adresser la parole et discuter avec… Un sourire c’est gratuit, le respect aussi, et ça doit le rester.

Allez, j’arrĂȘte lĂ  pour aujourd’hui, n’oublie pas de laisser un pouce bleu, un like, un commentaire, un retweet, un abonnement, un partage, un ptit don sur chaque plateforme, un partage en story, les numĂ©ros de la carte bleue de tes parents, et bien sĂ»r rĂ©serve tes places pour venir me voir en convention 😉

Thomas

Vous pouvez apporter vos propres témoignages en commentaire; une seule rÚgle : anonymisez tout, soyez dignes, nous sommes là pour partager des expériences et non salir des gens.

Les faits prĂ©sentĂ©s ici sont bien rĂ©els. Mais pour respecter l’anonymat, les lieux, dates, et caractĂ©ristiques des personnes ont Ă©tĂ© changĂ©s.

15 rĂ©ponses sur “📗 [Youtube, l’envers du dĂ©cor] On vous prend pour des billes (et ça marche plutĂŽt bien)”

  1. Je peux tĂ©moigner un peu, pas grand chose, parce que je n’ai fait que trois conventions dans ma vie, et j’ai vite compris que ce n’Ă©tait pas mon dĂ©lire.
    J’ai vu effectivement un youtubeur qui Ă©tait seul Ă  son stand, avec qui j’essayais de commencer une discussion mais qui clairement n’en avait pas envie. Il rĂ©pondait Ă  base de « oui » et de « non » et attendait clairement que je me barre de son stand car il n’avait pas envie de me connaitre. Quand la mĂȘme personne essaie de se faire passer pour ton ami en vidĂ©o et que quand tu la rencontres en vrai elle te renvoie un sentiment de dĂ©sintĂ©rĂȘt voire de mĂ©pris, honnĂȘtement le sentiment est trĂšs Ă©trange. J’ai vu aussi des personnes qui avaient l’air socialement isolĂ©es et en manque de contact humain penser que les conventions Ă©taient un lieu magnifique oĂč tout le monde Ă©tait gentil et gĂ©nĂ©reux, contrairement aux gens du monde rĂ©el. Avec le recul, ça fait peur, j’ai ressenti un gros sentiment de malaise Ă  chaque convention que j’ai pu faire.

  2. Bonjour, c’est dingue ah quel point ont idĂ©alise des modĂšles, personnellement je ne vais pas pouvoir apporter un tĂ©moignage car le seul youtuber que j’ai rencontrĂ© c’est farod Ă  la pgw 2017 et lui n’avait pas de marchendasing, il offrait les poster (n’ayant pas de rapport avec ça chaine mais seulement au jeux vidĂ©o), il prenait le temps de discuter, de prendre la photo et il m’a donnĂ© 2 poster dĂ©dicacĂ© (Pour moi et pour mon frĂšre qui n’Ă©tait pas prĂ©sent) donc ont peu dire que ce n’Ă©tait pas une mauvaise expĂ©rience. Juste le passage sur celle qui fait la blague de faut pas ĂȘtre timide, mĂȘme si tu dit que c’est une fille sa me rappelle ce que disais ton ancien collĂšge MJ

    1. Oui, j’ai connu Farod, jamais eu de problĂšme avec lui, plutĂŽt sympa mĂȘme s’il m’a dĂ©sabo / ghostĂ© aprĂšs l’affaire bien sĂ»r (aprĂšs, qui sait ce que d’autres seront allĂ©s lui raconter sur moi…)

  3. C’est un tĂ©moignage trĂšs intĂ©ressant et trĂšs pertinent. Personnellement, je ne suis pas un vidĂ©aste mais j’ai pu assister de nombreuses choses en tant que simple spectateur.

    Je regarde beaucoup de lives Twitch et YouTube, et j’ai mĂȘme Ă©tĂ© modĂ©rĂ© pour plusieurs chaĂźnes plus ou moins influentes oĂč j’ai effectivement vu pas mal de dĂ©rives. Je suis toujours sidĂ©rĂ© par le nombre d’enfants qui prennent la carte bleue des parents pour faire des dons aux sommes astronomique pour leur vidĂ©astes favoris. Et parfois sans mĂȘme que le vidĂ©aste en question fasse du forcing. Par exemple, les vidĂ©astes dont j’Ă©tais modĂ©rateur live n’ont pas incitĂ©s les personnes Ă  donner d’argent ou des dons, mais il n’empĂȘche qu’il y avait toujours masse dons de mineurs. Peut-ĂȘtre que comme certains adultes en faisaient, et qu’ils avaient droit Ă  de gros remerciements de la part de leur modĂšle, ils se sont senti automatiquement obligĂ© de donner pour se sentir proche d’eux, qu’ils leurs soient reconnaissants, de se sentir important Ă  leurs yeux. Ainsi, mĂȘme si ce n’est pas toujours de la faute des vidĂ©astes, on peut se dire que si y a dĂ©jĂ  masse mineurs qui font des dons sans que leur vidĂ©aste prĂ©f’ leur demande, je veux mĂȘme pas j’imaginer combiens certains doivent brasser beaucoup d’argent en les poussant Ă  le faire en surabusant de la carte des remerciements, de la proximitĂ©, de l’intimitĂ© (comme retenir le pseudo de ceux qui donnent le plus et bien dire : « Te revoilĂ , merci beaucoup Ă  toi de me donner encore ! J’ai trĂšs hĂąte de te voir en convention et te serrer dans mes bras mon ami ». Pour les jeunes, c’est un peu comme si on avait notre Superman qui s’intĂ©resse Ă  nous et nous aiment.

    Effectivement, mĂȘme si pour nous adultes, les vidĂ©astes sont des gens normaux qui dorment, mangent et pissent comme nous, beaucoup de jeunes les suridĂ©alise Ă©normĂ©ment et voit en eux un modĂšle Ă  suivre, voir mĂȘme un superhĂ©ros. L’ancienne gĂ©nĂ©ration fantasmait sur des chanteurs ou des stars de la tĂ©lĂ©vision, la nouvelle fantasme sur les youtubers, bien qu’effectivement le cadre de leur notoriĂ©tĂ© est diffĂ©rent car ce sont des gens comme vous et moi qui sont sous les projecteurs.

    Et quant au point du marchandising, alors lĂ , je suis entiĂšrement d’accord. A une convention l’an dernier, j’Ă©tais venu voir un collectif de vidĂ©astes qui vendaient des DVD contenant leurs vidĂ©os. Je souhaitais juste prendre l’Ă©dition standard du coffret et le vidĂ©aste qui me le vendait insistait comme un malade pour que je prenne l’Ă©dition collector – beaucoup plus cher – qu’ils n’arrivaient pas rĂ©ussi Ă  Ă©couler lors des prĂ©cĂ©dentes campagnes de ventes. C’est limite s’il me faisait pas des yeux de chiens battus quand j’suis restĂ© sur mes positions en ne voulant prendre que la version standard (alors que j’aurai pu rien vouloir prendre, je leur faisait quand mĂȘme du chiffre d’affaire). Et le pire, c’est que mĂȘme en voyant le forcing, je culpabilisais un peu.

    Je comprend comment des gens peuvent se retrouver avec un lot de goodies non-dĂ©sirĂ© entre leurs mains en ayant peur de dire NON et de « dĂ©cevoir » leurs vidĂ©astes prĂ©fĂ©rĂ©s. C’est triste Ă  voir, mais c’est rĂ©ellement du chantage Ă©motionnel qui se fait dans les conventions par certains. Ainsi, quand on voit ses mĂȘmes vidĂ©astes dire que la passion est tout ce qui importe et que l’argent est vraiment secondaire, je trouve ça hypocrite.

  4. Yo!
    Je suis ici grĂące Ă  Psyhodelik et franchement… Enfin quelqu’un qui ouvre sa bouuuuuuche!!!

    A vrai dire, je m’en doutais. Sur certain, ça se lit dans leur yeux, on sent le mytho, la puissance de l’hypocrisie over 9000 en eux, hĂ©las, les plus jeunes et les plus fragiles sont des victimes potentiels de leur mascarade, leur malveillance et ça me dĂ©sole a un point!

    1. Merci !
      Tu as raison, sur certains ça se lit dans les yeux mais… Les apparences sont trompeuses. il n’est pas impossible aussi que des gens trĂšs bien se cachent sous des revers louches 😛

  5. TĂ©moignage Ă©difiant, mĂȘme si du haut de mes (dĂ©jĂ ) 40 ans, Ă  ma premiĂšre convention j’ai vite flairĂ© l’embrouille.

    Du coup je n’y vais que trĂšs rarement, et quand je sais que certains y sont. Car oui, certains stands peuvent encore valoir le coup (big up Ă  l’Ă©quipe de DBM et notamment Ă  Salagir, un vrai passionnĂ© qui ne compte pas son temps d’Ă©change avec ses lecteurs… Ah, oui par contre il n’est pas youtubeur…).

    Concernant les lives, et peu importe qui les fait, j’ai toujours considĂ©rĂ© que ça ne valait pas mieux qu’un peep show. De lĂ  Ă  dire que ceux qui s’y abaisse’t ne sont que des petites catins…

  6. beh Ă©coute mon Thomas, je vais stay tune sur tes tĂ©moignages Ă  venir, c’est trĂšs « enrichissant ».
    Comme dit plus tĂŽt, y’a un peu de « on s’en doute » suite Ă  cette lecture, certains youtubeurs derriĂšre leurs sourires laissent Ă  penser que l’honnĂȘtetĂ© n’est pas Ă  son comble… Par contre je ne discerne pas (et ne le cherche pas du tout d’ailleurs) qui a eu droit ici Ă  son portrait ^^. (et je ne me fie mĂȘme pas Ă  QUI je soupçonne une pointe de fourberie, ça se trouve je me gourre).

    Ma foi, je ne juge pas du tout le contenu des vidĂ©os que je visionne Ă  la « personnalité » (ou image de marque, ou regroupement plus ou moins structurĂ© et pyramidal) qui en est Ă  l’origine. et TANT MIEUX d’ailleurs car quand bien mĂȘme « certains dramas » ont Ă©cornĂ© l’image de « Thomas Cyrix » (le Judas, le corrrrrupteur… ^^), ma foi…. t’es pas Hitler (point godwin !) tu AURAIS tuĂ© personne (enfin jusqu’Ă  un scandale #balancetondictateur ), aucun moyen de vĂ©rifier les allĂ©gations passĂ©es, (moi je dis, quand bien mĂȘme y’a une pointe de vĂ©ritĂ©, 1. osef, 2. pour peu que quelqu’un ait une dent contre un autre, tout ce ont pu balancer est encore plus dĂ©formĂ©)

    Donc au final, moi je me serais dĂ©sabo de personne mĂȘme s’il y avait eu des noms (et d’ailleurs ta communautĂ© n’est pas de ceux lĂ , sinon ils ne te suivraient plus^^) mais je comprends et je plussoie ce choix d’anonymat (passsqu’Ă  mon avis lĂ , avec la vidĂ©o de psychodĂ©lik, y’a des youtubeurs que t’as croisĂ© en conv’ qui vont venir sur ton tĂ©moignage avec des sueurs froides, un portable Ă  la main prĂšs Ă  dĂ©gainer leur avocat… ^^)

    Bref, well done le Edgar Snowden du YT français ^^ ! Coeurs sur toi !

  7. Salut!

    Tout cela me partait logique, n’importe quel milieu oĂč Ă©merge une caste de petites stars amĂšne son lot de cynisme, voire de sordide.

    Dans le milieu de la danse Swing par exemple, il y avait un revival terrible il y a quelques annĂ©es et certains jeunes danseurs ont commence Ă  bien gagner leur vie avec leur show / conventions / cours. Il y avait tout un mini star system autour, avec des tas de followers et la petite cour autour qui s’auto-congratule.

    Finalement tout cela a Ă©clatĂ© (provisoirement) quand LA star s’est pris un procĂšs pour viol et n harcĂšlements sexuels envers des danseuses qu’il emmenait en show&convention, profitant de sa petite aura.
    Partout oĂč il y a du fric et des fans, ca peut partir en sucette assez rapidement.

    Moi je bosse dans l’info et j’ai vu la naissance d’Internet Ă©tant Ă©tudiant, je trouvais ca extraordinaire Ă  l’Ă©poque.
    Maintenant que je suis papa je surveille les activitĂ©s numĂ©riques de mes gamins comme le lait sur le feu, en essayant de leur apprendre Ă  faire le tri entre les vrais crĂ©ateurs de contenu (et il y en a!), et la masse des types qui s’agitent trĂšs vite devant la camĂ©ra pour masquer le vide et vendre leur camelote.

    Bon vent Ă  toi,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.