Annonces Google

📗 Youtube, l’envers du dĂ©cor

Temps de lecture : 3 minutes

Depuis 2011, je suis présent sur Internet.

Forums, communautĂ©s, serveurs, radios, chaines, collectifs, projets, scĂšne : j’ai pu expĂ©rimenter de nombreuses façon de s’y impliquer dans la crĂ©ativitĂ©.

Toutes ces annĂ©es en ligne m’ont fait Ă©voluer. J’ai appris, apprĂ©ciĂ©, souffert, perdu, gagnĂ©, dĂ©couvert, en un mot j’ai tirĂ© de nombreux enseignements de cette expĂ©rience.

Le bilan est mitigé : Internet offre des possibilités formidables, mais dans des conditions, un cadre et des gens pas toujours bienveillants.

J’aimerais partager mon expĂ©rience avec vous. Sans tabous, et le plus honnĂȘtement possible (sans quoi l’intĂ©rĂȘt serait assez limitĂ©, pour vous comme pour moi). Par pour dĂ©noncer – ce sont lĂ  des mĂ©thodes de malfaisants – mais bien pour raconter l’envers du dĂ©cor. C’est pourquoi aprĂšs mĂ»re rĂ©flexion j’ai fait le choix de ne pas raconter une histoire linĂ©aire, trop lourde et longue Ă  raconter, mais plutĂŽt un ensemble d’anecdotes, chacune illustrant un aspect de l’histoire.

Chaque histoire sera basĂ©e sur des faits rĂ©els, mais anonymisĂ©s : le fond reste mais les descriptions, noms, lieux et dans certains cas dates seront alĂ©atoires. L’essentiel de ce que je souhaite partager avec vous tient sur le fond, et non la forme. Il faut applaudir ou condamner des comportements, prĂ©venir et aider Ă  dĂ©tecter des abus, des schĂ©mas. S’en prendre Ă  telle ou telle personne serait d’une mesquinerie futile, je n’ai aucune jalousie des twittos ou des journaux people.

Aujourd’hui, les enfants rĂȘvent plus de devenir youtuber qu’astronaute ! https://www.huffingtonpost.fr/entry/les-enfants-daujourdhui-revent-plus-detre-youtubeur-quastronaute_fr_5d3199efe4b020cd9941fa69

Des Ă©toiles pleins les yeux, nombreux sont celles et ceux admiratifs des nouveaux mĂ©tiers du divertissement en ligne. Mais si tout n’est pas nĂ©gatif, le milieu et les façons d’y rentrer ne sont pas tous roses…

Je garde de nombreux messages, photos, sauvegardes, tĂ©moignages etc me permettant de retranscrire l’aventure qui m’aura fait atteindre un niveau tout relatif de notoriĂ©tĂ©. Par ailleurs, ces Ă©lĂ©ments me permettront de rĂ©tablir la vĂ©ritĂ© et de trainer les responsables en justice en cas de diffamation.

 

Notez qu’en mai 2019, d’anciens collaborateurs ont tentĂ© une opĂ©ration de manipulation de masse Ă  mon encontre dans un but que le tribunal pourra sanctionner. Ce n’est pas le sujet de ces Ă©crits que je vous propose aujourd’hui. La majoritĂ© des anecdotes que je veux vous confier ne sont pas liĂ©es au collectif Voxmakers, mais au milieu en gĂ©nĂ©ral (et de toutes façons, c’est anonymisĂ©. Si je parle d’un vidĂ©aste par exemple et de ses mĂ©thodes, ce ne sera pas forcĂ©ment un vox. Ni forcĂ©ment un vidĂ©aste d’ailleurs. Ou pas, qu’importe : Les mĂ©thodes dĂ©crites auront bien Ă©tĂ© observĂ©es).

Un ensemble de bribes Ă©clatĂ©es Ă  lire dans l’ordre ou le dĂ©sordre. Un tas de petites histoires que, pour ma part, j’aurais bien aimĂ© connaĂźtre pour savoir dans quoi j’allais me lancer exactement quand j’ai ouvert un premier forum en 2011.

Certains passages seront drĂŽles, d’autres tristes, agaçants ou encore attendrissants, mais toujours vrais.

Je veux partager avec vous ce qu’on ne veut pas vous montrer. L’envers du dĂ©cor de tout ce milieu portĂ© par une image super-sympa, que vous sachiez – comme je l’ai appris Ă  mes dĂ©pens – ce qui est rĂ©el et ce qui relĂšve de l’illusion.

Écrire tout cela, coucher ces souvenirs sur papier numĂ©rique me permettra aussi d’extĂ©rioriser beaucoup de choses que j’ai dĂ» garder pour moi. Des souvenirs, des Ă©preuves, des responsabilitĂ©s parfois lourdes Ă  porter. Je ne vous demanderai qu’une chose : apprĂ©hender les choses sous l’Ă©gide de ma bonne foi la plus sincĂšre. Que vous y croyez ou non, je raconte ce que j’ai vu, ce que j’ai vĂ©cu. Le fait que j’anonymise tout annule tout intĂ©rĂȘt que j’y aurais autre que la vĂ©ritĂ©. Ceux qui ne partent pas de ce principe et cherchent juste du drama : passez votre chemin. Je crois que le premier pas vers la sagesse est un pas de recul. Et c’est exactement cela, ce recul sur toutes ces annĂ©es de divertissement sur Internet, que je veux partager avec vous Ă  prĂ©sent.

N’hĂ©sitez pas Ă  poser vos questions sur ce que je partagerai, j’y rĂ©pondrai dans la mesure du possible et dans le respect de la vie privĂ©e et l’anonymat des personnes concernĂ©es.

Je n’y parlerai pas beaucoup de moi mais vraiment du milieu; il y a lĂ -dedans des gens formidables et des actes courageux et profondĂ©ment humains, mais ce ne sera pas ce Ă  quoi vous vous attendez 😉

 

Chapitre 1 – On vous prend pour des billes (et ça marche plutĂŽt bien)

Chapitre 2- Des amitiés « inoubliables »

Chapitre 3 – Jeux d’influence

Chapitre 4 – C’est ÇA le vrai bonheur

Chapitre 5 – L’Argent !! 1/2 – Vues, sponsoring, conventions

Chapitre 6 – L’Argent !! 2/2 – Dons, crowdfunding, aides

…D’autres chapitres bientĂŽt

Bonus – Le calculateur de revenus de youtubeur / streamer

 

 

À trùs vite

Thomas

 

 

Vous pourriez aussi aimer...

(9) Commentaires

  1. Gordo

    Le Peule demande du SAAAAANG!
    Je plaisante (?), trÚs bonne initiative Thomas. Hùte de lire ça!
    J’espùre que tu vas bien au passage 🙂

    1. Thomas Cyrix

      Merci 🙂

  2. Eban

    Ca a l’air super intĂ©ressant 👍

    1. Thomas Cyrix

      Merci !

  3. Adroft

    Ah, excellente nouvelle que d’avoir des tĂ©moignages d’une partie de cette affaire impressionnante. Courage Thomas !

  4. LDSJ

    Hate de voir la suite des chapitres ainsi que la BD complĂšte.
    C’est vraiment un excellent travail Ă  la fois d’introspection, d’analyse extĂ©rieure … et surtout de prĂ©vention !

    Surtout prenez soin de vous et soyez heureux c’est le principal, vous n’avez aucun regret Ă  avoir vu tout ce que vous dĂ©crivez.
    Avec vos qualitĂ©s vous n’aurez aucun mal Ă  vous Ă©panouir ailleurs !

    1. Thomas Cyrix

      Merci infiniment 🙂

  5. Emma

    Bonjour Thomas.
    DĂ©solĂ©e Ă  l’avance pour le pavĂ©.
    Je suis une ancienne abonnĂ©e de ta chaĂźne, que j’avais dĂ©couverte du temps de Voxmakers. Je regardais rĂ©guliĂšrement tes vidĂ©os, et j’ai mĂȘme participĂ© au financement de Game Over Quest.
    Je ne suis pas de base quelqu’un de facilement influençable, mais quand est arrivĂ© le drama aprĂšs la fin de la chaĂźne en 2019, j’avoue avoir rĂ©agi dans l’Ă©motionnel, notamment Ă  cause d’un drame personnel. En 2019, je me remettrais pĂ©niblement d’une dĂ©pression sĂ©vĂšre dĂ©clenchĂ©e en grande partie par le harcĂšlement moral que j’avais subi au travail par mon employeur avant de dĂ©missionner. La vidĂ©o de tes anciens « collaborateurs » ont donc trouvĂ© un fort Ă©cho chez moi. J’ai rĂ©agi de maniĂšre instinctive, je me suis dĂ©sabonnĂ©e de ta chaĂźne et j’ai arrĂȘtĂ© de regarder tes vidĂ©os (qui pourtant Ă©taient pour moi d’intĂ©rĂȘt publique, et mĂȘme si je n’apprenais pas toujours quelque chose Ă©taient divertissantes).
    J’ai mĂȘme laissĂ© un commentaire poli expliquant que j’Ă©tais déçue de ton comportement et me dĂ©sabonnais. Je continuais nĂ©anmoins Ă  suivre deux autres membres du collectif.

    Le temps a passé.

    J’ai commencĂ© Ă  constater un comportement contradictoire de certains anciens du collectif que je suivait. Et YouTube a commencĂ© Ă  me suggĂ©rer des vidĂ©os commentant tes articles dĂ©nonçant l’envers de YouTube.
    J’ai alors rĂ©flĂ©chi, cette fois-ci avec plus de recul. Cette dĂ©marche de ta part ne collais pas trop avec celle d’un grand mĂ©chant patron harcelant moralement, voir sexuellement ses collaborateurs. J’ai donc dĂ©cidĂ© d’aller lire par moi-mĂȘme ces articles (plutĂŽt que de regarder un tiers commenter en vidĂ©o pour faire du buzz). Et ces tĂ©moignages (anonymat les individus en plus, ce qui tĂ©moigne d’une envie d’informer plutĂŽt que de dĂ©noncer) m’ont convaincue que j’avais Ă©tĂ© trop prompte Ă  me faire un avis et Ă  juger. Le fait que ça soit Ă  l’Ă©crit sur ton site et non en vidĂ©o aussi, indirectement tĂ©moigne en ta faveur pour moi : ce n’est pas le moyen le plus simple de te faire entendre (contrairement Ă  une vidĂ©o YouTube ou des messages sur les rĂ©seaux sociaux). Je me suis rendue compte qu’effectivement la vidĂ©o de tes collaborateurs en 2019 avec le recul pouvait ressembler Ă  de l’acharnement.
    J’attends le verdict du procĂšs pour me faire un avis dĂ©finitif, mais je ne pense plus maintenant que les torts sont d’un seul cĂŽtĂ©, ils ont mĂȘme maintenant changĂ© en grande partie de sens.

    VoilĂ  je tiens Ă  m’excuser d’avoir involontairement jouĂ© leur jeu, je vais me rĂ©abonner et voir de nouveau tes vidĂ©os sans arriĂšre pensĂ©e.
    Je te souhaite une bonne continuation.

    Emma

    1. Thomas Cyrix

      Merci pour ton témoignage sincÚre.
      Je crois que la vĂ©ritĂ© des actes rĂ©siste Ă  l’Ă©preuve du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Annonces Google