Annonces Google

Quelques mots sur mon vécu de ces derniers mois

A toi qui te désabonne « par éthique »…Lis au moins ceci :

Tout d’abord,  j’ai vu que l’histoire des voxmenteurs trouvait en ce moment une sorte d’écho chez Trash… Voilà ma réaction :

Wow, Neoxys a super bien géré sa vidéo de réponse. Y’a tellement de choses que j’ai pas réussi à dire correctement, noyé sous des accusations et des trahisons 15x pires… Je salue son sang-froid. Je sais ce que ça fait.

Beaucoup de choses qu’il a dites que j’aurais aimé dire, que j’aurais dû dire sans doute. Mais le contexte de ce que j’ai vécu et des attaques, incomparablement plus violentes, l’a empêché. J’ai dû porter l’affaire en justice car les extrapolations, accusations, la volonté de nuire sont allées tellement loin… Ma parole s’en trouve donc restreinte. J’ai reçu les coups de poignard sans pouvoir répondre. De nombreuses corrections et révélations devront à présent attendre le tribunal.

Je rejoins sa conclusion : gérer un collectif c’est une galère. Percer sur youtube, tout le monde en souffre. La communication c’est essentiel. Tout le monde est humain et a droit à l’erreur, mais personne ne devrait subir de tels assassinats médiatiques. Et gardez un esprit critique sur les dramas.

Notez que je ne verse pas dans les affaires de Trash qui les regarde, je me contente de saluer l’approche dans la réponse de Néoxys, rien de plus, rien de moins. Ce n’est pas sa position dans l’affaire que je salue, ça ça ne me regarde pas.

Seulement son sang-froid dans sa réponse, sa remise en question, son empathie… Enfin moi j’avais pas dormi pas mangé j’étais à peine capable d’aligner des phrases d’explication quand on m’a exécuté y’a 6 mois. Et tout ce que j’ai dit (et son contraire) avait été retenu contre moi. Voilà tout.

Ensuite, j’ai écrit le message ci-dessous il y a 3 mois sur mon site. Il est toujours d’actualité aussi je l’ai peu modifié (à ceci près qu’une personne proche des auteurs des calomnies a fini par réfléchir et m’a apporté son soutien qui sera déterminant au procès, anonyme pour l’instant et vu les méthodes employés pour éliminer les voix dissonantes, je comprends).

Message :

Ces derniers jours je vois quelques soutiens commencer à braver la haine populaire pour s’exprimer en ma faveur.

A ces gens-là je dois quelques mots, les voici.

Déjà, merci pour ce soutien et cette mémoire non sélective. Dans une période où l’on évite de s’exprimer par peur des représailles, c’est faire preuve d’une vraie droiture en assumant son opinion à contre-courant de cette mode de bashing. #ChaudAuCoeur

Mais prenez soin de vous, et surtout faites attention à vous.

Je suis d’accord avec vos remarques sur mes agresseurs :

Je suis innocent et scandalisé de leurs interprétations biaisées; manipuler sa fanbase en jouant sur *tous* les leviers émotionnels possibles pour générer une haine collective trahit un manque de moralité édifiant.

En plus d’être de moins en moins crédible à mesure qu’on y repense.

Surtout quand la méthode émane de gens qui déclarent eux-même gagner très bien leur vie (notamment via les dons, qu’ils perçoivent sur Tipeee pour eux sans discontinuer depuis…2014 !), ont bien plus d’abonnés que moi, et tandis que j’ai dû arrêter mon émission.

Ont pu tranquillement soit finir leurs études, soit monter leurs chaines etc… Des « vies que j’aurais détruites », à n’en pointer douter…

Mais alors moi qu’est-ce que je devrais dire…

Le problème étant qu’une partie des gens partent du principe que leurs allégations sont vraies au moins partiellement. Mais ce n’est pourtant pas le cas, il s’agit d’interprétations ou carrément de mensonges (mémoire très sélective?), partant d’un sentiment de vengeance construit et entretenu (par…?)

Avez-vous remarqué comme le milieu de youtube me ghoste ? Oui oui, les mêmes qui parlent de présomption d’innocence quand c’est pour éviter de se faire démonétiser leurs vidéos.

Après faut les comprendre : à quoi bon fréquenter un présumé coupable ? Ça ne génère que du négatif pour l’image.

Et puis beaucoup se sont fait approcher lors des conventions, et laissé convaincre. Je suis déçu, mais honnêtement je ne leur en veux pas. C’est juste un peu dommage qu’ils oublient que ce sont leurs actions qui bâtissent les fondements du milieu où ils travaillent. Et puis certains sont venus me soutenir, voire témoigner (en privé surtout).

Et les gens doutent. Tels les journalistes d’un magazine à sensations, on aime détester.

=Thomas Cyrix est-il un monstre ?=

Des réponses aux accusations, des preuves et des incohérences il y en a plein, mais qui cherche seulement à les trouver, à les relever ?

Mes propos sont interprétés et non entendus. Les témoignages en ma faveur ignorés. Bah oui maintenant qu’on s’est bien défoulés « il faut arrêter avec cette affaire ». Comme ça je ne pourrais pas me défendre.

Comment peut-on expliquer que des gens, dont certains avec qui je n’ai jamais eu la moindre dispute, témoignent aussi négativement ? Des gens qui ne sont jamais venus me parler de toutes les choses qu’ils dénoncent lors du pugilat public !

Pire encore, dans les témoignages (hors des principaux accusateurs) certains étaient venus me parler et nous étions partis en bons termes. Et un beau jour, crac les voilà qui tournent leur veste à l’occasion d’un hashtag populaire.

« Hey hey !! Moi aussi j’ai été harcelé par cyrix écoutez moi regardez !! »

Si ça ce n’est pas de l’hypocrisie, alors l’hypocrisie n’existe pas.

Mais plus le temps passe et plus certains réfléchissent. Et changent de camp à la lumière des faits. Des preuves. Ou de la faiblesse des « preuves » qu’on vous a présenté après 2h de lavage de cerveau coordonné. Et des souvenirs que l’on a voulu réécrire pour eux.

Ceux-là savent que l’affaire ira loin et ne veulent pas y être mêlés. Je respecte ça.

Quant à l’explication de tous ces témoignages creux voire totalement inventés (on se souvient de la bénévole du staff de japex dont mes harceleurs ont déclaré publiquement « se souvenir très bien », avant qu’elle se révèle être un gros fake)…

Hey, à moins de débarquer sur internet, on sait tous que c’est de coutume dans ce milieu.

C’est humain. Enfin, disons que c’est un des sombres aspects de l’âme humaine. Le négatif est fédérateur. Stratégie de l’ennemi commun.

Sur internet on aime les méchants. On aime déverser sa haine. Qu’on se l’avoue ou non c’est un fait. Et pour ça il faut un méchant.

Même si ce dernier voue sa chaine à aider les autres et se fait ghoster depuis 2 ans.

Mais pour arriver à dresser un portrait si acide, il faut sacrément tordre le cou à la réalité et « oublier » tout ce que j’ai fait pour eux… Sans se remettre en question.

Le contraire reviendrait à admettre que ce que j’ai créé, le collectif, les concepts etc, ont apporté une visibilité et des opportunités inédites, et dont ils ne savent se passer, tant sur la comm que sur la chaine, et contrairement à moi qui ne le citait jamais (ah si pardon, je mettais à jour ma playlist, chose qu’ils pouvaient faire aussi, woah…).

Cyrix en cible, responsable de tous les maux. Même et surtout ceux dont je ne suis pas l’auteur. Franchement des fois je me demande comment peuvent-ils (faire semblant d’?)oublier à qui profitaient les faits dont ils m’accusent ? Biais de confirmation.

On ne voit que ce qu’on veut voir.

Certains de mes accusateurs pensent toujours dur comme fer que c’est moi qui suis à l’initiative de telle ou telle chose… Et ne réalisent pas où ce qu’on les a poussé à faire en Mai risque de les mener. Le jour où ils réaliseront leur erreur, de belles « amitiés » se briseront, assez violemment je crois.

Je me souviens par exemple de ce vidéaste qui est allé sur le compte *privé* d’une artiste collaborant avec nous, pour nous rapporter des éléments afin de la faire renvoyer.

 Décision unanime. Mais là encore, on va la rechercher en mode « c’était la faute de cyrix  » et magie : tout le monde se dit MERCI et tombe dans les bras… Et ça ose parler de respect de vie privée…

Tous ces gens, soudés d’une amitié si « pure, désintéressée et innocente », en viennent à oublier qui les a rassemblés tandis qu’ils lui jettent des pierres en prétendant qu’il les aurait ruiné (?)

Alors on s’invente des raisons pour lesquelles j’aurais voulu les détruire. Un caractère narcissique manipulateur, carrément, allons-y. Mais tout le monde n’a pas la mémoire sélective et des éléments « gênants » refont surface ici et là.

Je vois passer des choses, des extraits, des témoignages. Certains ont reçu des pressions, des menaces dit-on, pour faire disparaitre certaines choses plus trop assumées. Et dire que c’est moi qu’on accuse de telles méthodes.

*Alors vite il faut détruire cyrix et s’approprier le passé et ses idées.

Gagnant soutiens, dons, publicité et « légitimité » au passage, et dont vous, le public, seriez les artisans et bourreaux.*

**Un coup que même le cyrix de leurs délires n’aurait su imaginer.**

Cette affaire me fait énormément de mal.

Parce que parmi mes accusateurs il y en avait que je considérais vraiment comme des amis.

Qui pour ne pas se reconnaître de faiblesse ont adhéré à faire de moi un monstre public.

Et quand bien même on n’apprécie pas quelqu’un, comment peut-on agir ainsi ?

Mais ils se persuadent n’avoir pas abattu un être humain mais un monstre.

*C’est aussi pour ça qu’ils m’ont sali à ce point, pour me déshumaniser.

C’est plus facile de tuer un monstre.*

Sérieux, comment on peut faire ça sans remords…

Il faut absolument que j’ai été un monstre, sans ce niveau de toxicité ils ne pourraient être dédouané de leurs propres erreurs.

Un monstre dont on dénonce les « crimes » en riant comme d’une bonne blague. Et d’autres en pleurant (avec montage et en omettant soigneusement le soutien proposé et refusé par la suite) ou en pleine campagne de dons (une saloperie = un don, en direct !)

Comment peut-on agir ainsi et être crédible 5mn dans le rôle des « gentils »…?

« Tout était la faute de cyrix »

Ceux qui à japex ont montré leur mesquinerie en reprenant clips et tout ce que j’avais initié, stand d’animation, spectacles etc…se sont pourtant fait entre eux d’ignobles crasses. Mais grâce à moi, coupable universel, les voilà qui dansent ensemble…

Bien sûr que j’ai fait des erreurs, je suis humain. J’ai des défauts. Mais le portrait que l’on dresse de moi relève tellement de la science-fiction que je ne peux rien y reconnaître. Effet voulu ? Sans doute. 

Mais on m’a empêché  recontacter les gens. On les a persuadé de me bloquer. On s’est assuré que mes messages seraient interprétés comme de la manipulation. Mais quel intérêt pour moi de manipuler des gens avec qui j’avais déjà arrêté de travailler ? La vérité c’est que je voulais garder le contact, j’avais même envoyé un message explicite pour demander à discuter, mettre les choses à plat… Là où j’ai le plus mal c’est humainement, parce que même si on s’engueule, on peut voir des gens comme des amis. Ou en tout cas pas comme des monstres. Mais j’étais apparemment le seul encore à le penser.

Et vous ne verrez pas en face de « merde, et si je m’étais trompé ? Et si on s’était vraiment monté la tête ? »

Oh la, non ! Jamais.

La seule évocation de cette possibilité semble inimaginable.

Et si, comme ça s’est déjà vu dans l’Histoire, Dreyfus était innocent ?

Et si il y avait ne serait-ce qu’une toute petite probabilité pour que les vox se soient réellement montés la tête?

Cette question que personne ne s’est posé, trop occupés à salir et détruire soigneusement chaque aspect de ma vie (privée, publique…), cette question qu’on ne veut surtout pas se poser, je vais y répondre :

Eh bien cela ferait de ces faits un harcèlement gravissime. Le même contre lequel ils se sont jurés de lutter pour l’avoir vécu au collège. Et que penser de leurs auteurs alors ?

Ils pensent qu’en restant groupés dans leurs hallucinations cela les protégera. « On a forcément raison puisqu’on est plusieurs ». Ils ne disaient pas la même chose se quand certains étaient harcelés à l’école…. Ce qui les protégerait, ce serait de faire preuve d’humanité. De désactiver leur biais de confirmation et d’affronter la réalité.

Le cyrix qu’ils décrivent n’a aucun sens. Manipulateur de génie suffisamment bête pour les regrouper. Nier l’existence même de l’expert-comptable (??). Inventer une homophobie, trucphobie ou machinphobie sur des bouts de phrases hors contexte. Et le plus révélateur : « en concurrence avec untel sur les filles, et qui virait ceux qui voulaient pas être son ami ». Paranoia, quand tu nous tiens… Ce portrait n’est pas réaliste. Cherchez les contradictions, c’est bien plus crédible que d’adhérer au portrait du diable qui fait des vidéos pour dénoncer les arnaques et monte des jeux et des services gratuits dans son coin… Vraiment, là on vous prend pour des buses, si ce niveau d’exagération ne vous suffit pas, je ne sais pas ce qu’il vous faut…

Aussi vous comprendrez que le doute chez eux, après une telle affaire serait moralement insupportable.

Et pourtant, je serais encore prêt à pardonner certains (pas tous), car je sais, grâce à ceux qui ont compris mais continuent d’être proches d’eux pour éviter les ennuis, que leur interprétation a été entretenue.

Les témoignages émanent-ils seulement de personnes fiables ? Qui n’ont rien à se reprocher ?

Se sont-ils seulement posé la question : par qui ? Qui y avait intérêt ? Qui leur a « ouvert les yeux sur le méchant cyrix » ? Voilà une autre question très dérangeante, et tout est fait pour qu’elle ne soit pas posée, que je ne puisse surtout pas m’exprimer.

« Il va vous manipuler ne l’écoutez pas ».

Surtout n’écoutez pas ce que je pourrais dire.

Surtout ne vous posez pas ces questions taboues !

Surtout, contentez-vous bien sagement d’adhérer à la description du diable et allez le pourrir mais surtout sans l’écouter !

Ce n’est pas assez clair ? Vous ne voyez pas la méthode employée pour manipuler les masses ?

On m’attaque avec des allégations et des surinterprétations, je ne réponds qu’avec des faits et des questions.

Et c’est pour ça que je suis mauvais  je communique MAL. Je ne joue pas sur l’émotionnel, avec moi pas de violons en fond, pas de grandes tirades larmoyantes entre deux crises de rires… On me reproche de n’être pas sincère parce que, vous comprenez, « il garde ses lunettes et il ne pleure pas ». Non, moi je suis réellement sincère justement, je ne surjoue rien. On m’a poussé à produire une vidéo dans l’urgence, j’ai cumulé des éléments de réponses aux accusations et j’ai essayé de me faire comprendre. En restant digne, sans pleurer, sans m’effondrer, sans prendre les gens pour des cons, sans calomnier les autres. Difficile de répondre quand on ne joue pas avec les mêmes armes. 

Je pourrais faire des vidéos de plusieurs heures pour balancer des dossiers sur untel ou untel… Je ne suis pas comme ça. Et j’entame une procédure en justice parce que c’est la bonne chose à faire. Je ne cède pas aux sirènes des clashs, à chacun ses valeurs, et ça, c’est irréfutable et chacun de vous peut le constater.

Pas de diffamation, pas de manipulation émotionnelle, je ne peux que raconter ce qui m’arrive et répondre par des faits. Beaucoup m’ont jugé sur ma réponse vidéo mais à ma place, la plupart n’auraient clairement pas fait mieux. C’est facile de mettre quelqu’un sur l’échafaud et de dire « regardez il a l’air bizarre »…

Mais la foule est sensible aux émotions, et ça certains l’ont bien compris.

 Je ne suis pas un bon youtubeur. Je ne fais pas de vlog, pas de téléréalité de ma vie, je me contente de faire une émission et je ne sais pas communiquer avec mes émotions. Mais j’ai le courage de l’admettre.

Je me contente de continuer à faire des vidéos que je crois vraiment utiles, tout en restant droit. Et bon sang j’aimerais tellement que les gens le remarquent au lieu de simplement se désabonner parce que « cyrix c un méchan puisk tt lmonde le dit c vrai ». J’aimerais tellement que le milieu récompense le travail, l’abnégation, la volonté d’être utile. Mais c’est un milieu de divertissement, il priorise ceux qui crient le plus fort.

Et les réseaux jouent un rôle dans tout ça. Ils gonflent les egos de tout le monde, créant des tensions, de la pression,  et je suis persuadé que ces dramas, qui arrivent de partout, sont le fruit d’un milieu toxique qui met fatalement les gens en concurrence en récompensant les mauvais comportements. 

Je suis persuadé que bon nombre de gens n’auraient pas si mal tourné sans un milieu aussi toxique de par sa nature même.

Après l’affaire voxmenteurs, j’aurais dû disparaitre. Tout avait été mis en place, synchronisé, coordonné pour que je sois psychologiquement, socialement, professionnellement et publiquement détruit.

Pour que je sois pris de court et que quelle que soit ma réponse elle soit prise comme une preuve de plus contre moi.

Un assassinat médiatique. Prémédité (différents « témoins » ont pu évaluer la vidéo avant sa sortie. Une vidéo de 2h13 imaginée, tournée, montée et chapitrée en 24h… Quel timing !)

En vous désabonnant « par éthique », voilà ce que vous soutenez.

Ah, au fait, qui avait remarqué cette petite vanne raciste sur les origines portugaises d’une partie de ma famille dans leur vidéo de pub sur la chaine voxmakers ?

Un détail personnel que eux seuls savaient.

Si si, regardez bien quel drapeau et quel hymne ils utilisent quand ils me citent… Une « private joke » parait-il.

Sur mes origines.

Et depuis quand fait-on des private joke avec un prétendu monstre ?

Alors si vous cherchez bien, des trucs dans le genre plus ou moins calculés pour provoquer ma colère vous en trouverez un certain nombre. Certains en ont d’ailleurs déjà révélé pas mal. Mais qui les cherchera ?

On ne peut pas lutter contre l’attaque coordonnées de chaines de plus de 100 000 abonnés.

Et moi qui croyait naïvement qu’on voulait des abonnés pour créer, et non pour détruire (moi, mon image, celle du collectif…)

J’ai d’ailleurs retweeté quelques témoignages ces dernières semaines (Dyingsheep, fokuza…).

Mais tout ça sera soigneusement cité plus tard, dans un contexte plus juridique.

Sérieux, comment on peut faire un truc pareil sans remords…

Avez-vous essayé d’imaginer seulement 2 minutes ce que j’ai vécu ?

Impossible.

Car à moins de l’avoir vécu soi-même, on n’imagine pas ce que ça fait.

On doute de tout. De soi surtout. On se demande si peut-être on ne serait pas un monstre sans s’en rendre compte ? Mais pourtant, on sait bien que ça ne s’est pas passé comme ça. Les faits sont là ! Mais on ne peut s’empêcher de douter. C’est de la folie.

On a mal.

On a peur.

On veut mourir – non, pas avant d’avoir rétabli la vérité, c’est inacceptable.

On voit des gens dont on ne soupçonnait pas la mesquinerie en faire des gags.

On ne dort plus, on ne mange plus.

On n’imagine plus l’avenir.

Et pendant ce temps les gens continuent.

Certains en profitent pour en faire des vannes populaires. D’autres pour exister quelques instants. Qu’importe si on a quelque chose à dire, il faut participer ! Rien ne m’a été épargné.

Mais il y a un être humain pour subir tout ça. Un seul.

Et aussi ceux qui osent me défendre ou me soutenir et se font à leur tour harceler.

Je sais que je n’ai pas à dire ça, car je ne suis pas l’auteur de toute cette haine, mais je suis désolé les gens. Désolé de voir ce que vous vous prenez pour juste soutenir une personne. Vous ne méritiez pas ça. Merci infiniment pour ce soutien. Restons forts. Restons droits.

Quant aux autres…

Et s’il était innocent ? Vous êtes-vous seulement posé la question ?

Ou avez vous simplement agi en brandissant torches et fourches tels des collégiens en quête d’une justice expéditive ?

Mais contre toute attente j’ai survécu, je ne suis pas mort.

Et mes valeurs non plus.

L’histoire ne s’arrêtera pas là, parfois je me demande comment réagiront ceux qui ont participé au bûcher populaire quand la vérité éclatera…

En attendant les conséquences du harcèlement continuent. Cette image fabriquée qui me colle à la peau est si bien entrée dans les esprits que certains y font référence, se trouvent très drôles en faisant des blagues dessus…

Les « justiciers » adolescents qui viennent m’attaquer en permanence et s’imaginent appliquer une justice, forts de leur esprit rebelle et indépendant, mais tout utilisés qu’ils sont en bons petits soldats de plombs prévisibles. Vous valez mieux que ça.

L’un des pires étant le « malgré ce que t’as fait j’aime tes vidéos ».

Hum. Oui mais j’ai rien fait.

Enfin, après une telle horreur, de telles trahisons, comment puis-je continuer à faire confiance, à tendre la main, à croire en ce qu’il y a de meilleur en nous ?

Je refuse de laisser tout ça démolir mes valeurs.

Je rencontre de nouvelles personnes, me fais de nouveaux amis. Et on ne cultive pas la haine. D’ailleurs mon équipe actuelle n’a pas bougé et me soutient, avec une constance admirable.

Je m’exprime rarement sur le sujet, mais je veux faire passer un message.

Les gens, quoi qu’il arrive dans votre vie, ne cédez pas à l’aigreur.

Ne perdez pas foi en l’autre.

Si cette histoire doit servir à quelque chose, pourvu que ce soit à toujours présumer l’innocence.

Si un ami fait quelque chose que vous ne comprenez pas, ne partez pas du principe qu’il est « toxique » ou « manipulateur ». Allez juste lui parler, vous valez mieux que ça.

Et ne participez pas à la haine populaire. Cela vous rend manipulables. Les livres d’Histoire sont plein d’exemples.

Ce qui m’est arrivé peut-il également vous arriver un jour ? À vos proches ? Ou vos enfants ?

Peut-être.

Tout ce que je peux dire c’est qu’être différent, lancer des projets, des initiatives, être le clou qui dépasse est un facteur non négligeable.

Ne vivons pas dans la peur de la haine d’internet. Que ça ne vous empêche jamais d’essayer, d’entreprendre, d’innover, d’oser !

De faire des erreurs, de sombrer, mais de recommencer !

Les mauvais aspects des réseaux ne doivent jamais nous empêcher de vivre pleinement notre vie.

Malgré tout ce qui s’est passé, malgré tout ce qui m’est arrivé et m’arrive encore, c’est là-dessus que je veux aller de l’avant.

Et restez positifs : on ne sait jamais quelles bonnes surprises la vie peut vous réserver 😉

Thomas

2 réponses sur “Quelques mots sur mon vécu de ces derniers mois”

  1. Je trouve qu’il y a quelque chose d’étrange avec une de leurs « preuves »: une semaine pour un sujet 01.JPG

    En checkant les données EXIF, on constate que la date à laquelle a été prise la capture d’écran est le 28 septembre 2017 à 01:42:31 du matin (alors que la date est le 8 mai).

    Pourquoi l’Ermite aurait fait une capture d’écran QUATRE mois après, un mois avant la fermeture de VoxMakers? Et surtout, DEUX ANS avant le « drama ».

    J’en tire les interprétations suivantes:
    – Le « drama » était déjà en préparation à cette époque
    – L’Ermite voulait garder des preuves si jamais vous tentiez quelque chose de louche.

    Quoi qu’il en soit, l’Ermite ne nous a pas tout dit…

    Bonne chance à vous, j’espère bientôt revoir les tomates pourries 🙂

    1. Je suis heureux de ne pas être le seul à avoir remarqué cela ^^
      Cela sent fort le coup monté pour détruire une personne et s’accaparer les actifs.

      De plus, sorti du contexte, il est facile de manipuler les « preuves » dans leur intérêt.

      Plus le temps passe, plus j’ai l’impression que ce coup de pub a été réalisé pour qu’ils puissent à Japan Expo écouler leur marchandise et surfer sur une vague de popularité pour relancer leurs chaines en suspens (après le réupload de leurs vidéo VoxMakers, la créativité n’était pas leur fort …).

      De plus, lorsque l’on creuse, on remarque souvent que leurs arguments sont creux. Mais contrairement à la Justice, le tribunal d’internet n’a pas besoin de preuves tangible ^^

      Hâte de les voir se défendre à propos de cette vague qu’ils ont déclenché en connaissance de cause.

      Ils ont vécu #MeToo, #BalanceTonPorc, #BalanceTonYoutubeur et même le lynchage de Idealize où ils avaient réalisé une vidéo dessus (Ermite Moderne et Thomas) … donc ILS savaient ce qui allait se passer pour Thomas.
      Cela a été réalisé dans ce but !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.