Annonces Google

⚡ Le jour où j’ai été menacé de procès par un spammeur

Laissez-moi vous conter une magnifique histoire.

C’est l’histoire de *****, qui non content de me spammer, m’a ouvertement menacé de procès quand j’ai demandé à être retiré de sa liste de diffusion automatique.

Tout commence le Lundi 14 Mai à 1h31 du matin (oui, ****** aime se coucher tard pour contacter automatiquement des gens qu’il ne connait pas via sa liste de diffusion où on ne s’est jamais inscrit).

Il faut savoir que dans le cadre de mon émission Jetons-leur des Tomates Pourries, où je dénonce des arnaques et scandales divers, je reçois quotidiennement des emails de personnes me reportant des histoires sordides à dénoncer.

Là, clairement, ce n’est pas le cas :

On peut voir un email contenant des liens, des articles, des réseaux sociaux et surtout un petit message en bas indiquant clairement qu’il s’agit d’une liste de diffusion. Donc du mailing automatisé.

Auquel je n’ai jamais souscrit !

Or, comme le veut la loi, et comme c’est indiqué clairement sur le site de la CNIL, sur Internet il faut de nos jours l’autorisation explicite du destinataire AVANT de pouvoir lui envoyer des emails automatisés de ce type :

https://www.cnil.fr/fr/cnil-direct/question/514

Cela s’appelle l’Opt-in. Et si on ne respecte pas cette norme, c’est 750€ d’amende par message envoyé. Si le message est un copié-collé envoyé à une dizaine de destinataires par exemple, bon, ce n’est pas bien grave, on reste dans quelque chose de manuel. Mais dès lors que le message fait la promotion de quelque chose et est automatisé via une liste de diffusion, l’Opt-in est requis.

Lassé de recevoir des messages de ce type, j’envoie ma réponse habituelle, rappelant les règles de base :

(Bon, c’est vrai, j’ai fait une faute à l’adresse email dans le corps du message, j’ai mis ontact à la place de contact )

Mais j’ai toutefois suivi la procédure indiquée dans l’email que j’avais reçu, je cite :

« Pour être retiré de cette liste de diffusion, répondre avec Retrait dans la case objet. »

Mon mail de réponse avait bien pour objet « Retrait contact@thomascyrix.com »

Pas de souci, des emails comme ça on en reçoit tous des dizaines à priori.

SAUF QUE, ce vendredi 25 Mai à 9h42 du matin, je reçois la réponse suivante :

Oui, vous avez bien lu : ****** m’attaque en justice (par email :P)  !

J’aime en particulier le passage « Des poursuites judiciaires seront ultérieurement engagées contre vous et votre environnement culturel, entre autres, votre famille très élargie. »

Donc il commence par me menacer, moi et tous ceux que je connais de près ou de loin, pour simplement lui avoir rappelé que d’inscrire des gens à une liste de diffusion sans leur demander, ce n’est pas bien.

(Sachez que je n’ai rien contre les emails promotionnels tant qu’ils restent un minimum manuels)

Et juste en-dessous, quelques lignes seulement après m’avoir menacé ainsi que mon entourage, il m’envoie une définition du mot « Courtoisie ».

Oui, on parle bien du type qui te spam sans prévenir, sans bonjour ni rien, et te menace dès que tu lui demande d’arrêter.

Ensuite, c’est un peu plus flou. Son email parle de législation Internet, balance quelques articles en vrac sans rapport… En fait il s’agit d’un copié-collé de la description de sa page linkedin qui lui sert de blog…

Ouais, il a dû se dire que ça ferait bien dans un mail de menace.

Et ça se termine par un « Pour valoir ce que de droit », typique de courriers dans un cadre juridique et légal.

Après, comme il n’a rien à cacher, il inclus toutes ses coordonnées dans sa signature. Genre même la date de naissance et tout.

Et bien sûr, toujours la mention « Pour être retiré de cette liste de diffusion, répondre avec Retrait dans la case objet » !

…Je ne sais trop quoi penser de ce message complètement barré, probablement un spammeur qui croit défendre une cause et menace ceux qui ne vont pas dans son sens…

Je n’ai trouvé qu’une info sur l’auteur :

Ah et aussi sur son linkedin où il prétend être le seul héritier légitime du Trône de France.

Voilà-voilà, un avis ?

3 Replies to “⚡ Le jour où j’ai été menacé de procès par un spammeur”

  1. Effectivement au maximum on peut dire que tu as répondu un poil directement mais si il fait un procès en vrai, le mec il à une amande avec au moins 3 zéros de suite !

  2. Il n’y a aucune mention d’une atteinte pour manque de courtoisie sur Internet dans la loi. Diffamation et atteinte à l’honneur, oui, sous certaines conditions, notamment la publicité de l’acte.

    Vu le cadre privé tu peux même te moquer de lui sans soucis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.