📗 [Youtube, l’envers du décor] Jeux d’influence

Lisez bien la présentation du contexte de cette série avant de commencer.

J’en avais déjà parlé : les relations dans le YouTube Game sont très artificielles. On se fréquente parce qu’on a des abonnés, ou parce qu’on aborde les mêmes thèmes. Il n’est pas rare d’y voir des gens aux idées diamétralement opposées se faire de grandes embrassades en public. Ce serait une forme de talent si ce n’était pas si ridicule et surjoué…

Le simple fait d’être en contact avec un vidéaste influent est déjà considéré comme une réussite en soi. Beaucoup, beaucoup de gens courent après la lumière. Il y a donc une demande. Et de l’autre côté, les plus gros influenceurs ont un temps limité et des choix à faire sur leurs relations. Ce qui peut définir une offre.

Lire cet article

📗 [Youtube, l’envers du décor] Des amitiés « inoubliables »

Lisez bien la présentation du contexte de cette série avant de commencer.

Soyons clairs : Ecrire tout cela me pèse. Ce n’est pas agréable de se replonger dans les innombrables dramas et autres souvenirs glauques du milieu. Je le fais pour extérioriser, je n’ai aucune envie de m’aigrir en gardant tout cela pour moi Et enfin, idéalement pour partager. Si ne serait-ce qu’une personne, grâce à ce partage d’expérience, parvient à éviter des situations misérables, alors j’aurais atteint véritablement mon objectif.

Lire cet article

📗 [Youtube, l’envers du décor] On vous prend pour des billes (et ça marche plutôt bien)

Lisez bien la présentation du contexte de cette série avant de commencer.

Quand Youtube devient un métier, on devient rapidement un peu commercial (il faut bien vivre).

Et le premier tabou sur la question ce ne sont pas les montants perçus – ça c’est encore une autre question – mais plutôt à qui, et comment on vend. Et quoi. Il n’y a en soi rien de mal à vendre des produits dérivés ou mendier des dons en apitoyant les fans crédules demander un soutien financier « pour survivre »; ce qui ne va pas ce sont les méthodes qui en font des abus généralisés. Je déplore ces mentalités, car rien n’est fait pour cadrer tout ça. Pire, le système et le milieu poussent à la surconsommation, l’arrivisme et la quête du toujours plus.

Lire cet article

📗 Youtube, l’envers du décor

Depuis 2011, je suis présent sur Internet.

Forums, communautés, serveurs, radios, chaines, collectifs, projets, scène : j’ai pu expérimenter de nombreuses façon de s’y impliquer dans la créativité.

Toutes ces années en ligne m’ont fait évoluer. J’ai appris, apprécié, souffert, perdu, gagné, découvert, en un mot j’ai tiré de nombreux enseignements de cette expérience.

Le bilan est mitigé : Internet offre des possibilités formidables, mais dans des conditions, un cadre et des gens pas toujours bienveillants.

Lire cet article